Les voisins c’est bien…quand on n’en a pas!

Depuis 2 ans nous sommes locataires d’une maison. Avant nous étions toujours en appartement. Et à chaque fois que nous déménagions, ma hantise c’était de savoir sur quel genre de voisins nous allions tomber…



Quand on vit en  collectivité il y a certaines règles à respecter pour le bien être de tous. Je me souviens que lorsque mes neveux venaient nous voir, on leur interdisait de sauter, de courir ou de crier dans tout l’appartement. Où bien quand on recevait,  à partir d’une certaine heure, on faisant attention à ne pas parler trop fort et nous baissions la musique, surtout en pleine semaine. Mais ce minimum de savoir vivre certains ne l’ont pas.
Alors oui bien sûr, il faut bien que les gens vivent, reçoivent, fassent la fête mais certains se croient quand même seuls dans l’immeuble.


Il y a l’alcoolique qui fait venir  ses potes, tous les soirs pour une beuverie et qui beuglent jusqu’au point d’heure,  les petits vieux qui mettent la télé à fond car ils sont quasiment sourds, le jeune couple qui se tape dessus, la conne du dessus  qui marche en talons à 6 heures du mat’. Mais encore les voisins avec leur clébar de merde qui aboie  ou hurle à la mort au moindre bruit, ceux qui déménagent leurs meubles à 22h, passent l’aspirateur ou encore percent le mur. Le pêcheur qui fait griller ses sardines tous les dimanches et qui enfume toute la résidence. La mémé du dessus qui arrose ses fleurs et inévitablement ça tombe sur ton linge. Les cas soc’ qui n’ont rien à faire de leur journée que de t’épier, te surveiller et de colporter des conneries à ton sujet. Etc etc etc!

Avouons qu’avec nos voisins on a souvent des envies de meurtre. Surtout quand bébé chéri  dort enfin paisiblement et que le  Jacky d’à côté a décidé juste de mettre sa techno à fond. ‘Boum boum boum boum boum boum’ justement j’y ferais bien un boum boum dans sa tronche à lui dans ces moments là.

Je me souviens qu’enceinte, j’en ai mis des mots dans les boites aux lettres, les nerfs à fleur de peau je suis aussi montée plusieurs fois , le ventre bien avant, dire aux p’tits jeunes de se calmer un peu! Pas au point de témoigner dans une émission digne de Julien Courbet et les querelles de voisinage, mais des situations comme citées ci-dessus, au quotidien, je comprends tout à fait que certains sortent le fusil!

Et vos voisins, ils sont comment ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réflexions sur “Les voisins c’est bien…quand on n’en a pas!

  1. Mimilady dit :

    Je vis dans une maison, mes voisins sont vieux (et sourds j’espère quand on entend parfois nos minis crier comme si on égorgeait des porcelets). Ils sont serviables et gentils. Mais collés aux fenêtres… des commères!!!

  2. céline dit :

    Mes voisins sont plutôt vieux, assez “guindés”, ils ont peurs de tout (on va finir avec des miradors je crois !) mais depuis que nous sommes parents ils sont beaucoup plus souriants et gentils avec nous. Je crois et j’espère aussi qu’ils sont sourds parce qu’ils mettent la télé à fond mais ne se sont jamais plaint du bruit que nous pouvons faire !

  3. Lucky Sophie dit :

    On est en appart mais on a choisi un appart tellement bien isolé qu’on n’entend rien, même pas le p’tit gars qui pleure car sa chambre est à l’opposé de la nôtre…

  4. Nikit@ dit :

    On habite une maison, dans un coin super calme. Les maisons sont loin les unes des autres et donc aucun soucis avec les voisins. On ne fait que se croiser de temps à autre. Et c’est tant mieux.

  5. Nelfah dit :

    Moi, j’avais un voisin de dessous horrible. Tous les soirs il gueulait sur son amie : “Marlèèène!” avec une voix horrible.
    J’avais l’impression qu’ils étaient dans ma chambre le soir… Il téléphonait, j’entendais tout ce qu’il disait. Je pense que l’insonorisation de l’immeuble, c’était pas trop ça. Mais ce que je ne comprends pas c’est pourquoi je n’entendais que lui, celui du dessous. ^^
    Il me foutait les nerfs, impossible de dormir TOUS les soirs.
    Un jour, j’ai hurlé un “Ta gueule !” qui a résonné dans tous les murs et mon coeur qui cognait dans ma poitrine de rage.
    Je comprends que certains puissent péter des câbles…
    Il me faisait flipper en plus. Toujours les volets fermés.
    J’en ai des frissons :).

  6. Caroline dit :

    @Mimilady ça c’est un fléau chez les vieux d’être collés aux fenêtres!

    @céline , tant mieux si ça se passe bien

    @bbflo, Ce que je reprochais aussi aux miens c’est qu’il y avait très peu de petits mots pour prévenir d’une fête par exemple

    @ Lucky Sophie, c’est vrai que la qualité de l’isolation joue beaucoup aussi

    @Nikit@ c’est chouette ça d’être assez éloignée des voisins

    @mistinguett , ah oui en effet! C’est vrai que famille ou pas il y a un minimum quand même!

    @maman@home Oui, plusieurs sont venus s’excuser après, ou ont mis des mots dans l’entrée, mais pas tout y’en a encore qui se croyaient tout permis…

    @Nelfah je comprends qu’à la longue c’est terrible. ça joue sur les nerfs, sur ton quotidien et c’est vraiment terrible ce genre de voisins! Et si en plus l’appart’ est mal insonorisé :s

    @oward22 les joies de la campagne!

  7. Le Journal de Chrys dit :

    J’ai tellement eu l’habitude de mes voisins de ville (quand j’habitais à Lyon) que là, mes voisins me semblent tout distants!!!!!! A moins que ce soit moi qui le soit!!!! Je ne sais pas trop quoi en penser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe without commenting