‘T’es moche’, ‘J’taime pas’, ‘T’es chiante’… Mes enfants s’adorent !

Depuis quelques mois ces mots, je les entends de la bouche de Chouquette et Roloulou du matin au soir. Ils se cherchent, se testent, se balancent à la tête des mots qui blessent dès le petit-déjeuner, dans la voiture après l’école, dans le jardin, à table…c’est fatiguant. Je ne suis pas toujours près d’eux pour identifier les raisons de leurs prises de bec, alors quand bien même je leur demande des explications après, ils campent tous les deux sur leurs positions et ça ne les calme pas plus! Et moi au milieu et bien des fois je me trouve impuissante. Ça part en cacahouètes pour un tout petit truc: un soupir de l’un d’entre eux, un jeu qui se trouve dans la chambre de Roloulou mais qui appartient à Chouquette, le désaccord sur le programme télé, l’un d’entre eux qui passe plus de temps avec le Boubou, un qui veut rentrer en premier dans la maison… Tout est prétexte pour qu’ils se chamaillent. Est ce que c’est parce qu’ils n’ont que deux ans d’écart et qu’ils sont de sexe opposé?

J’ai beau leur dire de s’ignorer, de prendre sur soi, de passer outre, de ne pas chercher le conflit, de ne pas répondre quand ça ne vaut pas la peine, mais ça ne marche pas à tous les coups. Je leur ai dit qu’ils avaient le droit de se détester, que je ne pouvais pas les forcer à s’aimer mais qu’ils étaient frère et sœur et qu’ils devaient se respecter. Parce que des fois ça va loin c’est arrivé que je les entende se dire ‘Je vais te tuer’, et là je bondis… Jamais on ne dit ça! On ne se met pas non plus de tarte ou de coup de pied!! Malgré tout ça ils arrivent à trouver des moments où ils s’entendent bien, alors quand je les vois jouer ensemble autour d’un jeu de société ou quand Roloulou a envie d’apprendre quelque chose à sa sœur je les félicite, je les encourage, et insiste sur le fait qu’ils peuvent passer de bons moments tous les deux.

unnamed

Certaines fois, tellement j’en ai marre de les entendre, et que ma patience a des limites, j’ai envie de leur hurler dessus: ‘Mais allez y mettez-vous sur la tronche, faites vous bien mal, défoulez vous j’en ai rien à foutre de toute façon’… Je sais que ça va passer mais en attendant c’est pas évident à gérer!

Chez vous aussi dans la fratrie il y a beaucoup de chamailleries?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réponses à “‘T’es moche’, ‘J’taime pas’, ‘T’es chiante’… Mes enfants s’adorent !”

  1. Zazimutine dit :

    Bonjour,
    Chez nous aussi pas mal de disputes mais plus de moments de complicité (2 filles à 2 ans d’intervalle). Je te conseille, si tu as le temps, de feuilleter, le livre « frères et soeurs sans rivalité » écrit par 2 canadiennes. Il m’aide pas mal à gérer les conflits. Bon courage!

  2. Val1603 dit :

    Ici, ils ont dix ans d’écart et aussi fille-garçon et encore hier soir ils arrivaient à se chamailler en mettant la table. Le plus petit (6 ans) disant à la grande (17 ans) : « Tu m’aimes pas, bah je mets pas tes couverts ! ». La grande lui répondant : « J’m’en fiche, je mettrai pas ton assiette alors ! ».
    Et pourtant parfois, ils se font d’énormes câlins : va comprendre !

  3. Caroline dit :

    @Zazimutine merci beaucoup pour la référence du livre je vais aller voir ça!

    @Val1603 oh oui, pour mettre la table aussi c’est la misère, à celui qui va mettre 3 choses et l’autre 2….

  4. maman@home dit :

    je sais c’est horrible mais tu me rassures Féminelles ;-) je pensais que peut être ce que nous vivions à la maison venait du fait que mon fils vient de perdre son papa et que nous vivons nouvellement à 4 et plus 1 semaine sur deux à 4… je vois que c’est pareil dans les fratries classiques du coup… et moi ce sont 2 mecs avec 6,5 ans d’écart comme quoi … bon on va dire que ça va passer alors… courage miss!

  5. sophie-mum dit :

    ici pas de guerre encore ca va arriver je pense que les enfants ont besoin de se chamailler (pas de se battre) entre frere et soeurs pour se défendre à l’extérieur pour prendre confiance en eux

  6. Estamillia dit :

    urg, tu me fais peur là !
    c’est une de mes plus grande trouille je dois dire : que mes enfants se chamaillent autant que ma soeur et moi le faisions (2 filles / 4 ans d’écart).
    Je m’étais dis qu’étant de sexes opposés avec seulement 2 ans d’écart ça irait mieux… voilà voilà !

  7. Pomdepin dit :

    Ça fait mal à dire, mais les fille se disputent beaucoup plus entre elles qu’avec leurs frères ou que les garçons entre eux. Même quand elles hurlent, je sais bien qu’elles s’adorent en fait. Quand ça dégénère, je leur dis de ne plus s’adresse la parole et de ne pas rester dans la même pièce pendant une heure. Elles craquent au bout de quelques minutes et sont ravies de se retrouver.

  8. Pas mal de chamailleries ici aussi, ils sont en permanence en compétition l’un avec l’autre, toujours en train de faire la course, le tout arrosés de quelques « T’es qu’un bébé ! ».

  9. Sarah dit :

    Quand j’étais petite je m’embrouillais assez souvent avec ma petite soeur de 3 ans de moins que moi, il y’a encore 1 an et demi à peine on était venus à un point où l’on ne pouvait plu se voir, on se détestait. Puis du jour au lendemain, m’enfin plus particulièrement quand elle est rentrée au lycée, on a commencé à bien s’entendre, à sortir ensemble en centre ville, à se parler et non « crier » et ça fait plaisir. Ils nous aura fallu 15 ans pour bien s’entendre, et là on est plus proches que jamais!

  10. pas encore à leurs âges

  11. C’est un sujet tres joli et tres touchant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Subscribe without commenting