Qui est-ce qui commande?

Cris, colères, caprices….C’est un peu devenu notre quotidien à nous les parents. Je ne sais pas vous mais moi j’ai tendance à m’égosiller pour les faire obéir, ce qui n’est évidemment pas la bonne solution, mais sur le coup on fait c’qu’on peut (et surtout je ne suis pas du genre à mettre une fessée, donc hausser le ton ça me défoule).

 

 

Et ce mois-ci, dans le magazine Famili , Isabelle Filliozat , psychologue, nous explique comment venir à bout des caprices, cris, et des colères de nos mouflets sans y laisser notre voix. Il suffit juste de modifier notre comportement (oui c’est tout simple en fait!)  pour nous aider à mieux identifier la source du conflit. Quelques mises en situation selon les âges :


12/18 mois: Il touche à tout

Le ‘non’ ça marche sur le coup mais lorsque vous avez le dos tourné il recommence.

Dites plutôt ‘stop’ et recadrez son geste. Montrez lui comment caresser la plante au lieu d’arracher ses feuilles par exemple.

A cet âge il n’a pas conscience du danger, il touche à tout. Il se rend compte qu’il peut vous faire sortir de vos gonds simplement en touchant cette plante. Super, il va être tenté de recommencer pour voir si ça marche à tous les coups. Mieux vaut interrompre son geste par un mot neutre (stop) et intervenir  physiquement . En recadrant sa main, vous inscrivez le bon geste dans son corps.


18/24 mois: Il refuse d’obéir ( de mettre ses bottes pour sortir par exemple)

Vous avez essayé de hausser le ton en l’incitant à les mettre mais ça ne marche pas.

Engagez le dialogue en posant des questions ‘Il pleut ou pas aujourd’hui?’ et en l’amenant à réfléchir ‘Alors on met quoi quand il pleut?’ . Puis mettez-le en position de décider de quelque chose ‘Tu veux mettre tes bottes avant ou après ton manteau?’

Quand votre enfant refuse de mettre ses bottes, en fait il en dit pas non aux bottes. Il dit ‘non’ au fait de vous obéir. Il a besoin de vérifier qu’il existe par lui-même, qu’il peut décider tout seul. Il faut lui donner l’impression que c’est lui qui choisit.

 

2/3 ans Il fait la sourde oreille quand on l’appelle pour manger (alors qu’il continue de jouer)

Vous appelez une fois, deux  fois, trois fois sur un ton exaspéré et autoritaire

Il faut plutôt s’approcher de lui, poser sa main sur ses épaules et lui dire ‘Mon cœur tes pâtes sont prêtes’.

Obéir à un ordre verbal est plus complexe qu’il n’y parait. Il faut d’abord entendre l’ordre. Or, votre enfant est complétement absorbé par son jeu. Ensuite il faut le mémoriser pour faire le lien entre la parole entendue et la mise en œuvre d’une action. C’est beaucoup pour un petit. Et là j’apprends un truc : Chez les filles, la zone de traitement du langage se développe plus tôt et tisse des liens avec les zones motrices. Résultat quand on appelle une petite fille à table, elle arrive ! Les garçons eux, ont besoin d’être touchés, ils réagissent au contact physique.


Il n’écoute pas les consignes

Vous avez répété jusqu’à l’épuisement ‘Qu’est ce que je t’ai expliqué?  On ne court pas autour de la piscine bordel’

Donnez des consignes claires : ‘Sur les dalles de la piscine tu marches, sur l’herbe tu peux courir’.

Avant 7 ans, l’enfant n’est pas très à l’aise avec la négation. Lui ce qu’il entend c’est ‘piscine’ ‘courir’. Plutôt que de focaliser l’attention de votre tout petit sur le comportement à éviter, mieux vaut le diriger vers le comportement souhaité


3/4 ans Il veut tout : un tour de manège, une glace, un jouet…

Vous refusez tout net : ‘Non je n’ai plus d’argent, et de toute façon on ne peut pas tout acheter.

Montrez lui plutôt que vous avez entendu son désir et associez-le à son rêve. ‘Tu aimes bien les manèges n’est ce pas? , et lequel tu préfères? Le cheval? Le camion de pompier? Moi j’ai toujours adoré le cheval !’

Quand un enfant dit ‘Je veux’ avec insistance cela ne signifie pas qu’il exige l’objet. Il confond le ‘je veux’ et  ‘j’aime/ça me plait’ . Le plus souvent il n’a besoin que d’une chose, c’est que son envie soit reconnue. En réalité, le processus (imaginer) l’intéresse plus que le contenu (le tour de manège).

 

Il met le bazar dans sa chambre

‘Qu’est ce que c’est que tout ce cirque? Range ta chambre, je ne veux plus rien voir qui traine’.

Mais constatez plutôt avec calme: ‘Cette chambre est bien encombrée il va falloir faire de la place pour jouer au puzzle’… Et indiquez lui comment il doit s’y prendre : ‘D’abord les jouets dans le coffre, les petites voitures au garage, les peluches sur le lit…’

Ranger sa chambre c’est trop compliqué pour lui. En plus notre sens de l’ordre n’est pas le même que celui de votre enfant. Donnez lui des consignes claires et surtout en une seule fois. Et n’oubliez pas qu’il n’aime toujours pas obéir, donc  ne formulez pas vos consignes comme des ordres. ‘Les jouets dans le coffre’ ça marche mieux que ‘Range tes jouets dans le coffre’ . Ça n’a l’air de rien, mais ça marche.

 

Quelle est votre méthode pour vous faire obéir?

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

8 réflexions sur “Qui est-ce qui commande?

  1. MamaFunky dit :

    Alors j’ai eu plusieurs techniques :
    D’abord quand Titie ne voulais pas obéir, je quittais la pièce en la laissant seule. Exemple : quand elle ne voulait pas sortir du bain, alors qu’il n’y avait plus une seule goutte d’eau dans la baignoire, je partais de la salle de bain. Et au loin j’entendais une petite voix “Mamaaaaaaaaaaa, je suis calmée”.
    Rapidement cette technique n’a plus marché, et maman s’est mise à crier. “Pourquoi tu cries toujours Maman ?”
    “Aaaaaaah, bah pourquoi tu n’obéis jamais ma fille ?”
    Bref depuis peu la méthode du 1, 2 ,et à 3 t’as la fessée marche extrêment bien car à peine arrivée à 2, Titie raplique en courant. Espérons que cette technique marche encore quelques temps 🙂

  2. maman@home dit :

    Et bien je ne sais pas trop mais j’y arrive, en général pour ne pas les couper dans leur activité je les informe bien à l’avance que ça va bientôt être l’heure du bain ou de passer à table/mettre la table pour le grand. ET puis à l’heure voulue hop je les appelle. Pour le bain si le petit ne veut pas y aller je le porte et je le pose dedans comme ça pas le choix, les manèges je n’ai pas encore le pb à plus de 2 ans il ne sait toujours pas ce que c’est on les admire en passant c’est tout… et puis comme toi je cries évidemment on n’est pas des saintes non plus!

  3. Océane dit :

    Les menaces, les cajoleries, ça fonctionnent pas. Alors qu’un ton calme, froid, métallique, voire indifférent, c’est d’une efficacité redoutable avec le mien !

  4. sandrine dit :

    Pas besoin de punitions ni de carottes, NumberOne et Numérobis m’obéissent systématiquement, sans rechigner… Vraiment, je ne vois pas de quoi vous parlez ici….

    Mytho, je sais (hélas)….

  5. Caroline dit :

    @bbflo ah non mais je préfère ne pas y penser ^^

    @MamaFunky on n’a jamais fait cette méthode du 1, 2, 3 (ou alors je ne m’en rappelle plus)

    @maman@home les prévenir oui c’est une bonne méthode, c’est ce que je fais aussi même si des fois il y a des failles !!

    @Bloody Mary ils savent nous faire sortir de nos gonds ces mouflets !!

    @mum addict être zen (ou faire semblant) c’est une bonne méthode aussi!

    @LMO on fait c’qu’on peut !!

    @Val oh oui pourvu que ça dure !! Il est important c’est vrai de lui redemander après pourquoi il a été puni, histoire de voir si il a bien compris le truc

    @Océane l’indifférence j’ai fait aussi et je peux tenir longtemps !! Puis ils reviennent d’eux même!

    @Val1603 y’a des râtés j’imagine bien !

    @maman-mais-pas-seulement essayer de piocher par ci par là des méthodes et tester ce qui convient

    @sandrine j’ia eu peur j’ai cru que j’étais tombée sur une des ces mères parfaites !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe without commenting