Portrait de Maman [Coralie]

Aujourd’hui c’est lundi, et lundi c’est raviolis ‘Portrait de Maman’. Je vous laisse avec Coralie qui a accouché chez elle, et qui pratique l’Hygiène Naturelle Infantile avec Noa, 4 mois.

Femin’elles: ‘Enceinte avais tu un projet de naissance?’

Coralie: Oui, j’en avais un. Je ne voulais  pas avoir de péridurale et que le personnel aille dans ce sens. Je ne voulais pas d’épisiotomie, éviter les forceps et compagnie… attendre un peu pour l’expulsion du placenta, ne pas directement aller le chercher. Je ne voulais pas qu’on me prenne ma fille pour la bousculer et la laver, je ne désirais pas accoucher en position gynécologique. Je voulais pouvoir bouger à mon aise pendant le travail et ne pas avoir constamment le monitoring. Je voulais que mon homme puisse rester dormir après avec nous et je voulais partir vite de l’hôpital.’

Femin’elles: ‘La maternité ayant refusé ton projet de naissance, tu as donc voulu accoucher chez toi, pour quelles raisons?’

Coralie: ‘Pour l’AAD (Accouchement A Domicile) ça a été décidé vers 6 mois de grossesse, donc un peu sur le tard, mais mûrement réfléchi malgré tout. Il était inconcevable pour moi d’avoir du personnel médical qui me fasse vivre mon accouchement autrement que comme je le désirais. C’est un des plus importants moments de ma vie, je voulais le vivre 100% comme je le voulais. J’ai désiré accoucher chez moi pour plusieurs raisons: Je voulais accoucher dans mon cocon, avec mon homme et je voulais qu’il participe à la naissance.’

Femin’elles: ‘Avais-tu  des craintes vis a vis de l’AAD? ?’

Coralie: Oui, crainte par rapport au placenta et à la douleur’.

Femin’elles: ‘Comment s’est passé l’accouchement?’

Coralie: ‘ C’était le 28 septembre 2009, avec une Sage Femme découverte grâce à l’haptonomie. On a décidé d’accoucher avec elle et elle est venue deux heures après le tout début du travail . Elle est restée avec moi mais j’étais en mode sauvage, donc du coup, avec mon homme, et moi dans ma bulle. J’ai énormément souffert, je ne m’attendais pas à une telle douleur, mais j’ai pu bouger comme je le voulais, j’ai été à 4 pattes, debout, j’ai marché, je me suis douchée, et à la fin j’étais sur le côté, trop fatiguée pour tenir ma position accroupie. J’ai eu une phase de désespérance et une fois passée je me suis mise en mode ” animale ” très particulier je dois dire. L’expulsion a duré près de 30 minutes ( à l’hôpital j’aurai eu les forceps ) mon homme a sorti notre enfant c’était magnifique. C’était très douloureux mais magique.

Femin’elles: ‘Vous pratiquez l’HNI (Hygiène Naturelle Infantile), en quoi cela consiste-il?’

Coralie: Il s’agit de mettre le moins possible de couche à son enfant, et qu’il élimine ses pipis/cacas ailleurs que sur lui. Nous parents, nous repérons quand bébé a envie, et l’emmenons faire au dessus d’un récipient. C’est une communication comme pour la tétée, ou bien les câlins.’

Femin’elles: ‘Était-ce murement réfléchi ou c’est venu naturellement?’

Coralie: ‘C‘est venu vers 6 semaines, peu réfléchi mais pas naturellement , je voulais le mieux pour ma fille et ce mieux c’était l’HNI selon moi’. Nous étions aux couches lavables et nous avons voulu tenter l’expérience. A 4 mois Noa ne porte plus ou presque plus de couches, elle fait pipi sur un pot ou un lavabo, et n’a que très rarement ses besoins sur elle. C’est une pratique très intéressante qui permet un communication différente avec son bébé. On ne se met pas la pression, c’est au jour le jour, si il y a des accidents ça ne nous dérange pas du tout.’

Femin’elles: ‘Concrètement avec ta fille comment cela se passe t-il?’

Coralie: ‘La nuit, Noa dort sans couche, avec une peau de mouton, et quand elle se réveille on l’amène faire pipi ( pas de caca la nuit pour elle ). La journée, après chaque sieste on l’amène aussi, et ensuite quand on pressent qu’elle a envie.’

Femin’elles: ‘As tu eu des remarques , des questionnements de la part de tes proches sur l’ AAD puis l’HNI?’

Coralie: ‘Oui, l’accouchement à domicile, les gens avaient peur, l’HNI certains se moquent de nous!’

Femin’elles: ‘Si vous désirez d’autres enfants penses-tu déjà à la façon dont tu aimerais accoucher? Pratiqueras-tu aussi l’HNI?’

Coralie: ‘Nous accoucherons chez nous et feront l’HNI dès la naissance.’

Rendez-vous sur Hellocoton !