A la conquête de l’waste: le défi 0 déchet de la baie de Saint-Brieuc

Commencé au moins de janvier , ce défi a pour objectif d’ encourager des citoyens à réduire leur empreinte écologique en réduisant leurs déchets. Le Défi Déchet de la Baie vise donc à accompagner 170 foyers de l’agglomération, pendant 6 mois, dans leur désir de modifier leurs habitudes afin de réduire de moitié le contenu de leurs poubelles. 7 groupes répartis sur les communes de : Langueux, Trégueux, Saint Brieuc : Quartier Robien, Quartier Ville Jouha/Ville Hellio, Quartier Ouest, Plateau, St Michel, Pordic, Binic-Etables S/Mer, Plérin, Ploufragan, Yffiniac-Hillion et une équipe pour La Gambille. Ce parcours ludique sera ponctué d’ateliers, de visites et d’échanges avec des professionnels de cette thématique.
Ce sera l’occasion d’essayer ensemble ce mode de vie zéro déchet (vrac, compostage, réemploie, troc, stop pub,…).
Les « 5 R » seront le fil conducteur : Réduire, Refuser, Réemployer, Recycler, Redonner à la terre.

Une démarche en équipe, par étapes, sur plusieurs mois pour ancrer de nouvelles habitudes.

 

J’ai commencé ce défi avec pour objectif de réduire considérablement les déchets de ma poubelle jaune. Elle me sort par les yeux, le volume de ce que nous jetons dans cette poubelle est impressionnant. J’adorerais ne plus mettre les pieds dans mon supermarché, ce temple du suremballage,  pour acheter en vrac et local. Le chemin est encore trèèèès long mais je suis fière de moi à ce stade, d’avoir mis en place plusieurs choses pour réduire nos déchets.

  • J’ai mis un ‘stop pub’ sur la boite aux lettres
  • J’ai acheté une sodastream pour  ne plus avoir 5 bouteilles par semaine de perrier dans la poubelle
  • J’ai mis un composteur
  • Je fais mon pain de mie
  • Je n’achète plus le pack de 6 bouteilles de lait sur-emballés, je les achète individuellement
  • J’ai cousu des sacs à vrac pour les fruits et les légumes
  • J’ai fait des éponges lavables pour la vaisselle et le ménage
  • J’ai cousu un sac à pain pour ne plus avoir le papier autour

J’avais déjà réduit mes déchets quand je me suis mise à la couture il y a 2 ans, en faisant mes serviettes hygiéniques lavables, les lingettes démaquillantes ou celles pour le change de bébé, les serviettes de table, et les essuie-tout lavables.

Voici le genre de déchets que j’ai dans ma poubelle jaune:  les emballages de wraps, cordons bleu, steak hachés, farine, lait, fromage, les yaourts, les compotes, les gâteaux, les apéros, dosettes de café, les pâtes, les pizzas congelées, le taboulé, le coleslaw, les pâtes, le riz, les conserves de légumes, la brioche, les céréales  etc etc.

Je sais que je réduirais considérablement mes déchets si j’achetais plus en vrac et si je faisais tout moi même. Problème: je n’aime pas cuisiner. Je n’y prends aucun plaisir, ça me gonfle, j’ai pas d’idées,  il y a des casseroles partout, ça salit,  bref pour moi c’est une corvée. Je cuisine un peu, je n’achète pas que des plats tout préparés, mais  je fais plutôt de l’assemblage que de la vraie cuisine. Ce n’est pas le temps qui me manque car je bosse à temps partiel, mais c’est juste l’envie… J’aimerais faire un peu plus de gâteaux et de petit-déjeuner déjà pour commencer, et  ainsi supprimer les emballages de sucrés industriels (céréales, gâteaux, brioches, barres de céréales, cookies etc)

Durant ce défi il y a eu un multitudes d’ateliers proposés gratuitement aux participants: visite du centre de tri, cuisine zéro déchet, faire ses yaourts sans yaourtière, relooking de meubles, jardiner au naturel, toilettes sèches …. etc

J’ai participé à celui de la cuisine zéro déchet, et j’ai adoré! Que faire avec un reste de coquillettes de la veille? Des peaux de pommes ou d’oranges? Des fanes de radis? Du pain rassis etc… Pendant 2 heures nous avons cuisiné des galettes de coquillettes, un pesto de fanes de radis, des crackers apéros, on a gouté au kéfir et au lait d’avoine… Un crumble aux pommes avait déjà été préparé et  le crumble était fait avec de l’huile d’olive à la place du beurre- surprenant mais très bon- et donc avec les pelures de pommes, Lauriane les avait mises à infuser dans de l’eau et du sucre et ça faisait une boisson délicieuse!

J’ai aimé cet atelier participatif basé sur l’échange, les bienveillance et la convivialité. Ça m’a permis de découvrir des idées anti-gaspi en cuisine et des nouvelles recettes, mais aussi  de faire connaissances avec d’autres participants du défi et c’est super sympa!

Rendez-vous sur Hellocoton !

[DIY] La lessive au lierre

Soucieuse de consommer mieux, et poursuivant petit à petit une démarche zéro déchet , j’ai décidé de faire moi même une lessive totalement naturelle et dépourvue de produits chimiques: la lessive au lierre. Celle du commerce étant bientôt terminée, je ne voulais pas en racheter alors j’ai fait ma mixture avec le lierre à portée de main dans mon jardin. Le lierre est une plante qui contient entre 5 et 8 % de saponines (tensioactifs aux propriétés détergentes et moussantes), parfait donc pour traiter le linge.

J’avais fait une toute petite quantité pour tester, et comme je suis très contente du résultat, je vais en faire en plus grande quantité. Par contre le lierre est irritant, pensez à porter des gants quand vous allez froisser les feuilles car sa sève peut causer des irritations cutanées.

J’aime bien que mon linge sente quelque chose, je sais c’est psychologique, et comme avec le lierre ça sent rien, j’ai ajouté des huiles essentielles de lavande. C’est discret. On est loin de ‘l’escapade gourmande en Polynésie‘ remplie de produits chimiques, mais au moins c’est naturel! Je vais essayer avec d’autres huiles essentielles comme le citron ou le pamplemousse par exemple. Perso  j’ai juste à ouvrir la porte et à tendre le bras pour récupérer les feuilles, mais avec vos enfants ça peut être une belle occasion d’aller se balader.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !