A la conquête de l’waste: le défi 0 déchet de la baie de Saint-Brieuc

Commencé au moins de janvier , ce défi a pour objectif d’ encourager des citoyens à réduire leur empreinte écologique en réduisant leurs déchets. Le Défi Déchet de la Baie vise donc à accompagner 170 foyers de l’agglomération, pendant 6 mois, dans leur désir de modifier leurs habitudes afin de réduire de moitié le contenu de leurs poubelles. 7 groupes répartis sur les communes de : Langueux, Trégueux, Saint Brieuc : Quartier Robien, Quartier Ville Jouha/Ville Hellio, Quartier Ouest, Plateau, St Michel, Pordic, Binic-Etables S/Mer, Plérin, Ploufragan, Yffiniac-Hillion et une équipe pour La Gambille. Ce parcours ludique sera ponctué d’ateliers, de visites et d’échanges avec des professionnels de cette thématique.
Ce sera l’occasion d’essayer ensemble ce mode de vie zéro déchet (vrac, compostage, réemploie, troc, stop pub,…).
Les « 5 R » seront le fil conducteur : Réduire, Refuser, Réemployer, Recycler, Redonner à la terre.

Une démarche en équipe, par étapes, sur plusieurs mois pour ancrer de nouvelles habitudes.

 

J’ai commencé ce défi avec pour objectif de réduire considérablement les déchets de ma poubelle jaune. Elle me sort par les yeux, le volume de ce que nous jetons dans cette poubelle est impressionnant. J’adorerais ne plus mettre les pieds dans mon supermarché, ce temple du suremballage,  pour acheter en vrac et local. Le chemin est encore trèèèès long mais je suis fière de moi à ce stade, d’avoir mis en place plusieurs choses pour réduire nos déchets.

  • J’ai mis un ‘stop pub’ sur la boite aux lettres
  • J’ai acheté une sodastream pour  ne plus avoir 5 bouteilles par semaine de perrier dans la poubelle
  • J’ai mis un composteur
  • Je fais mon pain de mie
  • Je n’achète plus le pack de 6 bouteilles de lait sur-emballés, je les achète individuellement
  • J’ai cousu des sacs à vrac pour les fruits et les légumes
  • J’ai fait des éponges lavables pour la vaisselle et le ménage
  • J’ai cousu un sac à pain pour ne plus avoir le papier autour

J’avais déjà réduit mes déchets quand je me suis mise à la couture il y a 2 ans, en faisant mes serviettes hygiéniques lavables, les lingettes démaquillantes ou celles pour le change de bébé, les serviettes de table, et les essuie-tout lavables.

Voici le genre de déchets que j’ai dans ma poubelle jaune:  les emballages de wraps, cordons bleu, steak hachés, farine, lait, fromage, les yaourts, les compotes, les gâteaux, les apéros, dosettes de café, les pâtes, les pizzas congelées, le taboulé, le coleslaw, les pâtes, le riz, les conserves de légumes, la brioche, les céréales  etc etc.

Je sais que je réduirais considérablement mes déchets si j’achetais plus en vrac et si je faisais tout moi même. Problème: je n’aime pas cuisiner. Je n’y prends aucun plaisir, ça me gonfle, j’ai pas d’idées,  il y a des casseroles partout, ça salit,  bref pour moi c’est une corvée. Je cuisine un peu, je n’achète pas que des plats tout préparés, mais  je fais plutôt de l’assemblage que de la vraie cuisine. Ce n’est pas le temps qui me manque car je bosse à temps partiel, mais c’est juste l’envie… J’aimerais faire un peu plus de gâteaux et de petit-déjeuner déjà pour commencer, et  ainsi supprimer les emballages de sucrés industriels (céréales, gâteaux, brioches, barres de céréales, cookies etc)

Durant ce défi il y a eu un multitudes d’ateliers proposés gratuitement aux participants: visite du centre de tri, cuisine zéro déchet, faire ses yaourts sans yaourtière, relooking de meubles, jardiner au naturel, toilettes sèches …. etc

J’ai participé à celui de la cuisine zéro déchet, et j’ai adoré! Que faire avec un reste de coquillettes de la veille? Des peaux de pommes ou d’oranges? Des fanes de radis? Du pain rassis etc… Pendant 2 heures nous avons cuisiné des galettes de coquillettes, un pesto de fanes de radis, des crackers apéros, on a gouté au kéfir et au lait d’avoine… Un crumble aux pommes avait déjà été préparé et  le crumble était fait avec de l’huile d’olive à la place du beurre- surprenant mais très bon- et donc avec les pelures de pommes, Lauriane les avait mises à infuser dans de l’eau et du sucre et ça faisait une boisson délicieuse!

J’ai aimé cet atelier participatif basé sur l’échange, les bienveillance et la convivialité. Ça m’a permis de découvrir des idées anti-gaspi en cuisine et des nouvelles recettes, mais aussi  de faire connaissances avec d’autres participants du défi et c’est super sympa!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes premiers pas en couture

J’ai toujours été fascinée par les personnes qui savent coudre…Je trouve ça incroyable tout ce que l’on peut créer avec du tissu et des accessoires.  Avec mes deux mains gauches et sachant à peine coudre un bouton, c’était un peu un défi que je me lançais lorsque j’ai acheté ma MAC (Machine à coudre) il y a 2 ans.

J’étais enceinte et j’étais à fond dans la motivation pour coudre tout plein de choses pour le bébé (lingettes lavables, housse de matelas à langer, turbulette, guirlande de fanions…) (Ah.Ah.Ah) Evidemment il est né, j’avais toujours rien fait. Non pas que j’avais pas touché à ma machine non, j’avais pris un cours de couture de 2 heures et une semaine après j’avais déjà oublié ce que j’avais appris (Syndrome du Neurone Unique toussa…). Bordel, c’est quoi encore ta lubie Caro??!!??? Je me suis donc saoulée tout seule à arriver à rien, et j’ai donc mis ma machine de côté pendant 1 an.

Début 2019. Re motivation à fond, je ressors la MAC (150 balles tout de même la bête, va bien falloir l’amortir à un moment) et le 06 d’une nana couturière rencontrée dans une soirée. Après 2 heures de cours, je suis rentrée à la maison, j’étais au taquet. J’ai commencé par faire des lingettes lavables et puis au fur et à mesure j’ai enchaîné sur des jupes, des paniers vide-poches, protège carnet de santé, serviettes de tables etc . Je me suis même inscrite sur un groupe de couture sur FB, je passe des heures sur les tutos youtube, j’ai une montagne de tissus et de projets et je kiffe tellement ça que je préfère traîner chez Mondial Tissus plutôt que chez Bonobo!

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

[DIY] La lessive au lierre

Soucieuse de consommer mieux, et poursuivant petit à petit une démarche zéro déchet , j’ai décidé de faire moi même une lessive totalement naturelle et dépourvue de produits chimiques: la lessive au lierre. Celle du commerce étant bientôt terminée, je ne voulais pas en racheter alors j’ai fait ma mixture avec le lierre à portée de main dans mon jardin. Le lierre est une plante qui contient entre 5 et 8 % de saponines (tensioactifs aux propriétés détergentes et moussantes), parfait donc pour traiter le linge.

J’avais fait une toute petite quantité pour tester, et comme je suis très contente du résultat, je vais en faire en plus grande quantité. Par contre le lierre est irritant, pensez à porter des gants quand vous allez froisser les feuilles car sa sève peut causer des irritations cutanées.

J’aime bien que mon linge sente quelque chose, je sais c’est psychologique, et comme avec le lierre ça sent rien, j’ai ajouté des huiles essentielles de lavande. C’est discret. On est loin de ‘l’escapade gourmande en Polynésie‘ remplie de produits chimiques, mais au moins c’est naturel! Je vais essayer avec d’autres huiles essentielles comme le citron ou le pamplemousse par exemple. Perso  j’ai juste à ouvrir la porte et à tendre le bras pour récupérer les feuilles, mais avec vos enfants ça peut être une belle occasion d’aller se balader.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Fini les bouteilles d’eau, on adopte les gourdes personnalisées

Jusqu’à maintenant quand les nains avaient un pique-nique avec l’école, ou qu’ils allaient au sport, je mettais dans leur sac une petite bouteille d’eau en plastique. Mais comme j’essaye d’être dans la démarche zéro déchet, j’ai tout de suite accepté de tester les gourdes personnalisées isothermes de C-monetiquette quand la boutique m’a contactée. En plus ça correspondait pile au moment où le Boubou voulait une gourde pour installer sur son vélo le timing était parfait. D’une capacité de 350ml, les gourdes sont en inox et conservent les liquides chauds pendant 12 heures et froids pendant 24 heures grâce à sa double paroi. Sans BPA et sans phtalates, elles sont  100% recyclables.

 

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comme une envie de consommer autrement

Tout du moins essayer… En ce moment je suis en pleine réflexion sur le sujet et je m’interroge sur la manière de consommer autrement. Ce que j’aimerais améliorer c’est l’alimentation et mon objectif à long terme (ça va prendre du temps je le sais!) c’est d’arrêter de fréquenter les supermarchés, ces temples de la consommation, de la sur-consommation même. Mon souci c’est que je dépense une fortune quand je fais mes courses car je suis tentée par les nouveautés, les promotions et les aliments qui me font envie parce que je suis faible. J’essaye de m’en tenir qu’à ma petite liste mais je ressors quand même avec 120 balles sur mon ticket de caisse!! Mon idéal serait de faire le marchés, d’aller en magasins bio pour le vrac et de cuisiner un max. Alors cuisiner euuuuuh…. pour moi c’est une corvée déjà, je ne cuisine pas beaucoup (pas de plats tout faits ou surgelés non plus mais plutôt de l’assemblage) ( et quand je suis seule je ne vous raconte pas comme mes repas c’est n’imp’) parce que je n’aime pas ça cuisiner. J’ai essayé de  faire  les goûters maison des enfants pendant une semaine, et bah j’ai tenu une semaine… Pas le temps, pas l’envie et c’est tellement plus facile d’acheter des pitch (sur-emballés!!!) (bourrés de sucre et de saloperies!!!) au supermarché. J’ai envie de m’y remettre, reste à savoir si je vais tenir plus d’une semaine! Et si je n’y arrive pas, je mettrai les enfants au pain/beurre/barre de chocolat parce qu’ici il n’y a pas une seule sorte de petit-déjeuner ou de goûter mais il y en a plein (barres de céréales, cracotte, balisto, madeleines, gavottes, pitch etc… je mets tout sur la table et ils prennent ce qu’ils ont envie), et j’aimerais changer ça aussi. Ça c’est de ma faute, parce que j’achète de trop déjà et puis dès tout-petits c’est moi qui leur mettait 4 ou 5 goûters différents devant leurs yeux. Je déteste la monotonie, manger toujours la même chose c’est chiant donc mes enfants ont été habitués comme ça et maintenant j’ai envie de revenir à des petits déj/goûters plus sains pour eux.

Et puis j’aimerais un peu repartir de zéro dans mes placards et mon congélateur (ce sera l’occasion pour le dégivrer). Tout sortir, essayer de cuisiner avec tout ça, et arrêter de faire des stocks, c’est pas la guerre. Parce que les 4 boites de haricots, les 6 paquets de pâtes, 8 de  petits-pois carottes je n’ai pas besoin de tout ça, merci les ‘promotions’ du supermarché! Et puis j’ai cette fâcheuse habitude de ne pas regarder ce que j’ai dans les placards avant d’aller faire les courses alors évidemment ça s’entasse parce que je rachète ce que j’ai déjà « Oh tiens 2 achetés/1 gratuit« , trop bien je prends! Beaucoup trop de tentation dans les supermarchés!  C’est vrai qu’on aime avoir des placards pleins parce que ça nous rassure mais moi je n’en vois plus l’intérêt, surtout si c’est pour retrouver des trucs périmés entassés au fond!

Une fois que mes petits placards seront à  jour il faudra que j’instaure les menus de la semaine. Alors ça aussi j’ai essayé mais je n’ai pas continué car j’ai trouvé ça très chiant. Mais je crois que finalement c’est la meilleures solution pour gérer son budget car on achète juste ce dont on a besoin. Sans être trop figée non plus c’est bien l’improvisation, mais je suis sûre que je ferai des économies en fonctionnant comme cela. Manger plus sain et avoir moins de tentation devant les yeux, c’est à ce mode de vie que j’aimerais arriver.

courses

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mon avis sur le shampoing solide Lamazuna

J’ai entendu parlé des produits écologiques Lamazuna récemment et j’ai découvert par la même occasion qu’il existait des shampoings et des déodorants solides. Je débarque car en faisant des recherches  je vois que ce n’est pas nouveau du tout! Comme en ce moment je galère avec mes cheveux, ça me gratte et je les perds beaucoup, je me suis dit que c’était l’occasion de changer de routine pour ma tignasse et tester leur shampoing solide. J’ai commandé le shampoing pour cheveux normaux au pin sylvestre et j’ai acheté un déodorant solide également mais  j’en parlerai plus tard.

Le shampoing se présente sous la forme d’un cannelé de 55 grammes, il est fabriqué à la main, en France uniquement avec des ingrédients d’origine naturelle. Il existe aussi pour les cheveux secs à l’orange, et pour les cheveux gras à la litsée citronnée.

Composition: Sodium cocoyl isethioniate, kaolinite, stearic acid, cocos nucifera (coconut) oil*, coconut fatty acid, aqua, montmorillonite, decyl glucoside, lauryl glucoside, sodium isethionate, glycerin*, pinus sylvestris leaf oil*, limonene (composant d’huile essentielle)
* labellisés bio

Avantages: il est zéro déchet, sans sulfate, 100% naturel et dure aussi longtemps que deux bouteilles de shampoing liquide.

Son prix: 11 euros ( ce qui n’est pas donné pour un shampoing mais bon si il dure deux mois…)

shampoing-solide

lamazuna Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !