Les jardins d’éveil

Les premiers jardins d’éveil destinés aux 2/3 ans commencent doucement à s’implanter sur notre territoire.

Nadine Morano, Secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité, en a fait l’une des mesures phare de mode de garde, à raison de 8000 places créées d’ici 2012.

A mi chemin entre la crèche et l’école, cette structure d’accueil est payante (tarif en fonction du coefficient familial), le coût est en moyenne de 30% moins cher que la crèche. En effet le taux encadrement prévu est d’1 adulte pour 8 à 12 enfants, contre 1 adulte pour 8 enfants maximum en crèche. Cette structure se tiendrait idéalement dans des locaux à proximité de l’école, pour familiariser progressivement l’enfant à sa future scolarité.

jardindeveil

Le fonctionnement:

Les enfants sont accueillis en journée complète ou en demi journée, ils dessinent, jouent, lisent …Certains enfants portent  des couches, d’autres non, c’est le même système qu’en crèche. Seule exception, il n’y a pas de bébés.

La concurrence faite à l’école:

D’un côté de plus en plus d’enfants sont refusés à l’école (gratuite) parce que n’ayant pas 3 ans révolus à la rentrée. De l’autre, un nouveau mode de garde (payant) destiné à ces enfants. De quoi être suspicieux et s’interroger sur la volonté gouvernementale de rogner sur l’école maternelle….

Que pensez vous de cette agitation médiatique autour de ces jardins d ‘éveil qui pourraient conduire à la suppression des petites classes de maternelle?


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions sur “Les jardins d’éveil

  1. Mom in the City dit :

    c’est bien que t’ai fait un sujet là dessus. Perso, j’suis vraiment contre. Pour moi, je trouve que ça rend l’école payant. et j’suis vraiment contre. Même si c’est étudié par rapport aux revenus, il faudra quand même déboursé qq chose et donc tout le monde ne sera pas sur le même niveau.

  2. Caroline dit :

    Espérons que les écoles maternelles ne seront pas fermées pour laisser la place à ces jardins d’éveil payants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe without commenting