[Portrait de Maman] Lydia

Aujourd’hui je laisse la place à Lydia, maman de 5 enfants qui sont tous très rapprochés. Ils ont 10 ans, 9 ans (ils ont 11 mois d’écart), 6ans, 4ans (ils ont 18 mois d’écart) et 3 ans (les deux dernières ont 20 mois d’écart).

Femin’elles: ‘Tes deux 1ers enfants ont 11 mois d’écart, cette 2ème grossesse a été une surprise?’

Lydia: ‘Ma 2ème grossesse n’a pas été une surprise. J’ai mis 2 ans avant de tomber enceinte de mon premier et le jour du rendez vous pour démarrer des examens plus poussés, mon gynéco m’a annoncé la bonne nouvelle. Après mon accouchement nous ne voulions pas attendre autant de temps pour avoir un deuxième et du coup mon gynéco m’a expliqué que le retour de couche était idéal.’

Femin’elles: ‘Tu es donc tombée enceinte très peu de temps après ton accouchement, as tu eu des craintes, des peurs, des angoisses pour cette grossesse?’

Lydia: ‘Malgré que mon gynéco m’avait conseillé le retour de couche, il ne voulait pas que je tombe enceinte si vite car je souffrais d’une boule sciatique qui a disparu à mon accouchement, mais elle pouvait revenir et s’aggraver. Mon mari et moi en avons discuté et nous avons pris le risque que je souffre plusieurs mois. Je ne peux pas dire que j’ai eu beaucoup d’angoisses pendant cette grossesse mais à chaque fois le fait d’en parler à mon entourage et aux médecins m’a bien aidé car ils ont tous joué le jeu de l’écoute.’

Femin’elles: ‘Des remarques de ton entourage, de ta famille d’être retombée enceinte si vite?’

Lydia: ‘Dès que nous avons eu notre premier enfant nous avons annoncé que nous voulions tout de suite un deuxième mais ils pensaient que ça arriverait d’ici 6 mois, un an. Quand nous avons annoncé que j’étais enceinte ils ont eu peur que je sois très fatiguée mais ils ont vite vu que nous assumions notre choix. Ils nous ont toujours beaucoup soutenu.’

Femin’elles: ‘Comment s’est passée ta grossesse?’

Lydia: ‘Ma grossesse s’est bien passée.Mes premiers mois de grossesse ont été idylliques, mon premier dormait beaucoup donc je me reposais beaucoup et il était très calme donc la venue d’un deuxième ne m’a pas du tout inquiété.
Au bout du 6ème mois on m’a conseillé de ralentir le rythme car mon col s’effaçait et il préférait prévenir que guérir. Je ne voulais pas accoucher d’un prématuré donc j’ai obéis mais je n’étais pas plus angoissée que ça car j’étais bien suivie au niveau médical. Il répondait à toutes mes questions même si maintenant je les trouve un peu ridicule.
A 7 mois j’ai appris que mon col s’ouvrait mais vu qu’il n’y avait aucune contraction je n’ai pas eu besoin de rester couchée, je ne pouvais plus aller à la piscine et il me surveillait souvent. A ce moment là, ma fille était en siège donc il a fallu voir si mon bassin était assez large. Quand on m’a annoncé que j’aurais une césarienne, je n’en voulais pas. Quand j’ai dis ça à mon médecin il a bien vu que je paniquais un peu, après une longue discussion il m’a fait une palpation et il a réussi à tourner le bébé.
A 8 mois et demi le médecin a décidé de déclencher mon accouchement pour ne pas que le bébé attrape des infections à cause du col ouvert. Le matin de mon départ pour mon accouchement j’ai eu des contractions et j’ai accouché naturellement. Même la sciatique qu’il craignait, n’est jamais apparue. Malgré les suspicions de naissance précoce, je ne suis jamais rester couchée. Vu que je me suis beaucoup reposée pendant ces 8 mois et demi je suis restée sereine. J’ai énormément apprécié cette grossesse car mon premier bougeait tellement peu que je m’inquiétais. Pour elle c’était le bonheur absolu car tous les soir je caressais mon ventre en lui parlant et elle me répondait par des petits coups. Quand j’avais un peu trop bougé la journée, le soir pendant une heure de temps, elle gigotait sauf si son papa mettait la main sur mon ventre. A ce moment là elle se mettait sous la main et elle ne bougeait plus.’

Femin’elles: ‘Tu as 5 enfants tous très rapprochés c’était un souhait de les faire si rapprochés ou c’est venu naturellement?’

Lydia: ‘Mes deux premières grossesses sont rapprochées par choix. Je me suis aperçue que malgré que j’en avais deux, j’avais plus de temps que d’autres mamans qui n’en avait qu’un. Du moment où ma fille a été en âge d’avoir un échange avec son grand frère, il n’arrêtait pas de faire le pitre pour l’amuser, et du coup ils pouvaient resté une heure à jouer sans faire attention à moi.
Mon troisième a plus d’écart avec les deux premiers car au retour de couche nous ne voulions pas de troisième, nous avons essayer un an et demi avant que je tombe enceinte. Mon mari a toujours voulu 5 enfants. Moi 3, et je lui ai dis que nous verrions au fur et a mesure. Quand j’ai vu qu’il s’en occupait très bien, que notre vie de couple ne passait pas après, je lui ai fait comprendre que si il les voulait les 5 que c’était les uns derrière les autres. Par conséquent, je suis la preuve vivante que le retour de couche fonctionne très bien. Les trois derniers ont plus d’écart que les premiers parce que je les allaitais donc le retour de couche se faisait plus tard. Si l’allaitement ne m’avait pas autant plu je ne l’aurais pas fait juste pour qu’ils aient tous 11 mois entre eux.’

Femin’elles: ‘On dit que des enfants rapprochés sont très complices c’est le cas?’

Lydia: ‘Mes deux premiers ont une complicité de jumeaux. J’ai pu m’en apercevoir avec le temps car une amie a des jumelles et ce qui se passe pour elles, c’est déjà passé pour mes deux ‘crevettes’. Depuis un an ils se chamaillent un peu mais ils rentrent dans l’âge où la rivalité fille, garçon se fait un peu sentir. Mon troisième a du mal à trouver sa place car il veut faire tout comme ces 2 grands frère et sœur mais eux ont du mal à lui faire une place dans leur univers. Plus il grandit plus il arrive à ouvrir une brèche et à se faufiler. Avec ses deux petites sœurs, il joue le grand frère avec son expérience et leur apprend à grandir. Maintenant que la petite va avoir 3 ans, je suis très contente de les avoir fait si rapprochés car même si mon premier et ma dernière ont 7 ans d’écart, ils ont une complicité qui est différente de celle avec sa première sœur mais ils sont très proches à leur façon. Quand je vois la relation des deux dernières, cela me fait penser aux deux premiers. Leur relation est quelque peu différente car elles vivent avec des frères et sœurs mais elles ont besoin de s’isoler pour jouer entre elles.

Pour résumer, c’est beaucoup de travail, de patience, beaucoup, beaucoup de fatigue mais tellement de joie d’avoir tant d’enfants qui jouent ensemble que je recommencerais sans hésiter. Plus ils grandissent, plus la différence d’âge s’efface. Même si mes 2 garçons ne savent pas trop jouer tout seul je n’ai jamais vu aucun d’entre eux s’ennuyer. Les 3 premiers ont chacun une DS mais si ils jouent deux à trois fois dans le mois en période d’hiver, c’est le bout du monde. Ils préfèrent jouer aux playmobils, pets shops, dinette (même les garçons)… tous ensemble.


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions sur “[Portrait de Maman] Lydia

  1. daisy dit :

    Bonjour je découvre votre site et prends plaisir à vous lire!
    cet article m’a interpeller car cette dame est dans la même configuration que nous!
    Nous n’avons que 4 ….pour l’instant et en prépa pour un 5 ème!
    Les 2 prem’s ont 20 mois d’écart et les 2 petits 13 mois…comme Lydia un ptit bout au retour de couche…pour la bonne cause vu que nous avions 3 gars( un reve)et voulions une petite mère!
    En tout cas cet article est formidable,je repasserai!

  2. Caroline dit :

    @daisy , et bien vous êtes aussi courageuse que Lydia en tout cas, mais quel bonheur une famille nombreuse, je suis très touchée par vos compliments et je vous souhaite la bienvenue sur mon blog, @ bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe without commenting