Les couches lavables, comment ça marche?

Les couches lavables reviennent en force depuis plusieurs années déjà. Je ne les ai jamais utilisées pour mes deux enfants, car pour moi ca me paraissait insurmontable. J’ai donc demandé à Cécile, dont j’ai fais le portait il y à quelques semaines dans ma rubrique ‘Portrait de Maman‘ de venir nous expliquer le principe.

Savez-vous ce qu’il y a exactement dans une couche jetable ?

On y trouve du polyacrylate de sodium, du benzol, du parfum, des organo étain dans les élastiques, de la pate à bois séchée et du pétrole (oui oui du pétrole !!!) Tous ces termes sont affreux, pour en connaître la définition, un p’tit tour sur wikipédia… mais tous ces produits sont en contact direct avec les fesses de nos bébés ! Ca laisse à réfléchir !

La couche lavable a déjà existé par le passé, nos ancêtres utilisaient des langes qu’elles lavaient à la main. Ce fut un soulagement quand la machine à laver est apparue, mais une révolution le jour où la couche jetable a fait son apparition sur le marché ! Finie la corvée de nettoyage de lange, une nouvelle ère est née !

De nombreuses années après, on revient en arrière mais avec l’option machine à laver ! Ce ne sont plus de simples langes que l’on plie et noue autour des fesses de bébé, mais des couches, comme les jetables, avec des jolis motifs même ! Elles sont toute douces selon la matière,  ferment avec des scratch ou des pressions, adaptables en fonction de la morphologie de bébé et de son poids.

Certaines diront que c’est plus cher ! Non, ce n’est pas plus cher que d’acheter tous les mois des gros cartons de pampers ! L’investissement à la base est plus élevé selon les modèles de couches qu’on utilise ; il faut compter les couches, les inserts, les feuillets de protection, les culottes de protection, mais une fois l’investissement fait au début, c’est fini après ! Et en plus ça sert pour les enfants suivants ! Donc au final au bout d’un an, ca revient nettement moins cher que les cartons de couches jetables.

L’eau et la lessive ? Chacun fait tous les jours ou tous les 2 jours une lessive pour laver les bodies souillés ou les pyjamas où bébé a régurgité, les couches vont avec, et tout est lavé ensemble !

D’autres se demanderont pourquoi cela à un impact sur l’environnement ! Les couches jetables mettent 100 ans pour être entièrement détruites, une grosse partie des déchets des familles françaises sont les couches jetables, les quantités excessives de déchets, nous les payons dans nos impôts ; les couches jetables sont aussi néfastes pour les fesses de bébé que pour la nature.

Comment ça marche exactement ?

En fait c’est tout simple, ça marche comme une couche jetable, sauf qu’on la met à laver après ! On trouve plusieurs modèles : les TE1 (tout-en-un) couche et culotte de protection intégrée, il y a juste à enfiler l’insert dans la couche. Les TE2, presque comme les TE1, on a d’une part la culotte de protection et d’autre part la couche qu’on pressionne sur la culotte, ce qui permet un séchage plus rapide. Et le dernier modèle courant, ou couche et insert ne font qu’un, c’est plus long à sécher ; il faut rajouter la culotte de protection pour éviter les fuites.

Dans les couches on peut aussi rajouter des feuilles de protection, fines feuilles pliables pour récupérer les selles, on peut les mettre directement dans les toilettes. Une fois que les couches sont souillées, on les stocks dans un sceau fermé avec ou sans eau, ca dépend de chacune, et après à la machine, on fait sécher et ainsi de suite !


Des inconvénients?

Personnellement les seuls inconvénients que j’y trouve, c’est pour les sorties, il faut prévoir d’emmener son stock de couches et selon les modèles, elles prennent plus de place que les couches jetables bien pliées bien à plat ; il faut prévoir d’avoir un sac pour les stocker en attendant de les laver. Pour les sorties, j’utilise des jetables par fainéantise et pour un coté plus pratique ‘hop à la poubelle’!

L’autre inconvénient c’est pour la nuit, certaines couches ne sont pas très adaptées pour la nuit, ou alors il faut mettre 2 inserts.


Et vous les mamans vous êtes plutôt jetables ou lavables?


Rendez-vous sur Hellocoton !

12 réflexions sur “Les couches lavables, comment ça marche?

  1. stephaline dit :

    super effectivement !
    Par contre, j’ai lu je ne sais plus ou que pour l’environnement, c’etait pas tant le top que ca (justement a cause du lavage machine et donc des eaux usées)

  2. Armageddon dit :

    Bjour !

    « les couches jetables sont aussi néfastes pour les fesses de bébé que pour la nature. »
    Vous auriez un lien pour étayer l’affirmation concernant les fesses de bébé ? (pour la nature, ça va de soi, je pense.. 😉 )

  3. aurely_snow dit :

    sympa ce p’tit article synthèse sur les couches lavables.
    Pour ma part, je suis ‘lavable’ à 98%, je me résous aux couches jetables (mais bio !) pour les déplacements, histoire de ne pas se charger et ne pas importuner mes hôtes avec ma logistique lessive/séchage !!!
    J’ai commencé lorsque ma 1ère avait 3 mois et je pense que j’ai bien fait : les débuts avec un bébé sont assez difficiles comme ça pour s’en rajouter une couche (si je puis dire..) !
    Et après moultes essais, je prône le système couche+culotte qui évite les fuites à répétition qui peuvent lasser !!
    Pour finir, les couches lavables demande un ptit peu plus de travail en terme de lessive/étendage mais rien à voir avec nos grands mères qui n’avaient ni lave-linge ni sèche-linge.

  4. Caroline dit :

    @Elunaleo oui Cecile l’a très bien expliqué

    @stephaline , après libres à celles qui veulent laver à la main de le faire 🙂 lol

    @Armageddon , les fesses de bébé sont en contact avec bon nombres de produits dangereux dans les couches jetables

    @Sandrine , tout à fait et il en existe des superbes avec des motifs vraiment géniaux

    @aurely_snow , c’est vrai que les machines à laver et seche linge sont vraiment d’un grand secours pour les mamans qui utilisent les couches lavables pour leurs enfants.

  5. miley dit :

    Je ne suis pas trop à fond pour les couches lavables je vais être taxée de paresseuse mais je pense que c”est du travail en plus. C’est peut être bénéfique sur certains points mais bon je ne suis pas très convaincue!

  6. Caroline dit :

    @miley , c’est ce côté un peu ‘travail en plus’ qui m’a freinée aussi

    @Armageddon, perso je n’en ai pas , mais ce serait intéressant en effet de voir des études à ce sujet

  7. Cécile dit :

    Les couches jetables sont bourrées de produits chimiques, est-ce vraiment nécessaires d’en mettre sur les fesses de bébé ?
    L’érythème fessiers serait du en parti au contact des fesses de bébé avec les couches jetables surtout quand on les laisse un nuit complète !
    Il n’y a pas que les couches… n’avez vous jamais eu des irritations ou démangeaisons avec des serviettes hygièniques ? les produits sont quasi les meme : absorbant, neutraliseur d’odeur, chlore pour blanchir… et j’en passe ! et les tampons, c’est pas mieux non plus, c’est pareil !
    Pour la nature, une couche met plus de 100 ans a être complètement détruite, on utilise des arbres pour les fabriquer, elles dégagent dans les décharges des produits qui peuvent polluer les nappes phréatiques, lorsqu’elles sont brulées (en partie) les fumées dégagées sont toxiques…
    Vous avez peut être vu circuler sur le net récemment des informations concernant les couches pa**ers, une nouvelle gamme a été lancée aux EU et les parents portent plaintes, car ils ont constatés d’énormes irritations sur les fesses de leur bébé, ressemblant presque à des brulures de la peau… 🙁

    L’utilisation de couches jetables demande une certaine organisation, mais il existe des sites sur internet qui proposent de louer des couches afin de justement tester les différents modèles, voir si cette méthode peut convenir, et si on est pas satisfait, on peut aussi se rabattre sur des couches jetables bio !
    en grande partie biodégradable, sans produits chimiques, sans chlore.

  8. Armageddon dit :

    Bon, je ne vais pas insister lourdement, mais un peu quand même 😉

    On “entend” beaucoup de « les couches jetables, c’est mal » et – en ce qui concerne l’environnement – je le conçois complètement, au même titre que les sacs en plastique ou l’huile de vidange.
    Mais on n’a jamais d’études détaillées sur l’impact médical sur la peau en général, et celle des bébés en particulier. Après, on peut appliquer le principe de précaution, ça ne mange pas de pain.

    Je voulais juste dire qu’il serait intéressant, et amènerait de l’eau au moulin des pro-couches lavables, de disposer de véritable études sur le sujet 🙂

  9. Armageddon dit :

    @Titoune ben non, y’a pas “juste à” .. c’est bien le problème. Je suis bien incapable de dire ce qui est toxique ou pas. Et internet, c’est une bonne source d’information, mais aussi une excellente source de désinformation.. surtout si tu te fies aux liens renvoyés par “notre ami” … y’a vraiment à boire et à manger.
    Bref, une vrai études, faite par des gens sérieux, ça serait pas mal 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe without commenting