Les comparaisons au sein de la fratrie

Quand il était bébé Roloulou a fait certains apprentissages très tôt, comme le quatre pattes à 6 mois et la marche à 10 mois et demi. Par contre les nuits et le langage c’était autre chose!  Quand sa sœur est née, j’ai essayé de voir déjà si physiquement ils se ressemblaient, les cheveux, les yeux, les mimiques….Mais ça a beau être mes enfants je suis nulle au jeu des ressemblances….Après chaque visite de pédiatre où Chouquette était pesée et mesurée, je sortais le carnet de santé de son grand frère et je comparais. J’ai comparé toutes leurs premières fois, leurs progrès….Ah tiens à cet âge là Roloulou sortait une dent, ah tiens Chouquette a fait ses nuits à 2 mois et demi alors que pour Roloulou c’était 14. Elle a parlé très tôt et très bien, son grand frère a mis beaucoup de temps à se faire comprendre, elle a marché à 11 mois et demi et n’a fait du 4 pattes que quelques semaines avant. Roloulou a su faire du vélo sans les roulettes à 4 ans et 2 mois (vous remarquez que je note vraiment tout !! ), Chouquette a su en faire 1 mois avant ses 4 ans.

Quand BB3 est né, j’ai continué mes petites comparaisons mais exclusivement avec son grand frère, parce que ce sont deux garçons. Aucune dent à l’horizon pour BB3 à bientôt 6 mois, alors que la première de Roloulou a pointé à 5 mois et demi. Je me souviens que Roloulou à son âge faisait du 4 pattes aisément dans l’appartement, BB3 en est bien loin! Je compare les poids/taille au même âge après chaque rendez-vous chez le pédiatre! BB3 fait ses nuits depuis ses 5 mois et des brouettes alors que son frère se réveillait encore une fois pour téter. On a découvert l’allergie aux protéines de lait de vache de Roloulou quand il avait presque 6 mois, j’ai guetté attentivement le moindre signe chez BB3 quand on a introduit le lait en poudre.


Je compare leurs premières fois, leurs progrès, mais en aucun cas je suis inquiète, je pense qu’au bout du 3ème enfant on lâche un peu du leste et on se met moins la pression. Par contre j’essaye de ne pas les comparer, enfin surtout les deux grands, dans des situations qui pourraient les blesser, éveiller des jalousies ou un sentiment d’infériorité de l’un envers l’autre.



Rendez-vous sur Hellocoton !

10 réflexions sur “Les comparaisons au sein de la fratrie

  1. Le Journal de Chrys dit :

    Même si nous-même ne le faisons pas, ils s’en charge eux-mêmes!!!

    Ma fille SE compare souvent à son frère aîné qui a pourtant 7 ans de plus!!!!

  2. aggie dit :

    Quand j’ai su que j’attendais une 2nde fille, j’ai eu peur des comparaisons que nous pourrions faire. Finalement il y en a très peu et c’est toujours pour des choses non blessantes, comme toi (les nuits, les tétées, la taille,…). Pas facile de ne pas en faire.

  3. nanou.bai dit :

    tout à fait d’accord avec toi, pas de comparaisons malsaines. Chaque évolue différemment et à son rythme!!

  4. Martine dit :

    Quand on a compris que les enfants étaient tous différent,pas seulement dans leur tendre enfance,mais tout le temps de leur construction familiale et sociale,que ce soit intellect ou émotionnel,tout ce passe pour le mieux..personnellement, 3ém d’une fratrie de 9 enfants ,j’ai souffert de comparaison malsaine ,croyez moi ça fait des dégâts….

  5. lexou dit :

    je crois que le juste milieu des comparaisons c’est de le faire juste pour le plaisir, parfois pour les bons souvenirs, mais ne pas en parler aux enfants de manière négative, ces comparaisons ont les fait toute seule et instinctivement je crois!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe without commenting