Coudre sa garde-robe

Je fais de la couture depuis presque 4 ans et je m’éclate toujours autant, même si je n’ai plus beaucoup de temps à m’y consacrer avec le boulot et les enfants. J’en parlais dans cet article, j’ai commencé par des créations zéro déchet : des lingettes démaquillantes, des serviettes de tables et puis j’ai continué en faisant d’autres sacs à main plus élaborés, j’ai fait des pochettes en simili cuir, des trousses pour le maquillage, des sarouels pour enfant, des jupes courtes en coton, une jupe longue en viscose, des sacs à vrac, des sacs cabas, des trousses de toilette etc.

Et en faisant un peu de shopping dernièrement, je me suis dit que j’adorerais créer mes propres vêtements. Plus de souci comme ça en boutique avec l’article jamais disponible dans ma taille ou épuisé dans ma couleur préférée ! Qu’est-ce que ça doit être kiffant d’ouvrir son dressing et de voir ses créations faites de ses petites mains, des pièces uniques quoi ! Alors certes faire ses vêtements soi-même ça doit prendre du temps, mais quelle fierté d’avoir fait ses chemisiers, ses pantalons, ses jupes, ses shorts…

Tous les jeudis je fais de la couture. C’est mon activité depuis septembre, 2 heures pour moi avec un petit groupe coaché par une prof. On vient avec notre machine, notre matos et nos projets. En ce moment je me lance dans la confection d’une jupe longue. De A à Z je suis en train de refaire la même jupe que j’ai acheté cet été dans une petite boutique à Dinan. C’est une jupe portefeuille en voile de coton, doublée et réversible, je suis tellement fan que je la veux en plein de couleurs différentes !

Donc en ce moment c’est étude du patron, découpage du tissu, réfléchir à comment faire une boutonnière aussi, et à la fin je vais devoir utiliser la surjeteuse, ça va être un grand moment aussi car cette machine me fait peur ! Est-ce que coudre sa garde-robe c’est plus économique ? Je ne pense pas. Ou alors il faut faire de l’upcycling en utilisant des anciens vêtements ou tissus. J’ai payé cette jupe 55 euros en boutique, et quand je suis allée acheter tout mon tissu (3 mètres de popeline et 3 mètres de voile de coton) ainsi que le fil, j’en ai eu pour près de 60 euros. Alors certes là pour le coup c’est plus facile, moins cher et plus rapide d’aller en boutique et payer sa jupe que de la faire soi-même.

Et on met quoi en automne avec une jupe ? Des bottes en cuir. Et pour moi ce sera de couleur camel, mais comme chaque année je n’arrive pas à trouver THE paire : pas de talon trop haut, pas de bout pointu, pas de lacets, des bottes femme toutes simples quoi! Avec un bout arrondi, un talon de 3/4 centimètres, d’une jolie couleur et pas toute fade, et qui ne coutent pas un demi-salaire. J’en ai commandé plusieurs sur le net et puis je les renvoie parce qu’elles sont trop hautes, ou parce qu’elles sont trop lâches, ou c’est mon mollet qui est trop gros, ou alors la botte ‘tombe’ alors que je veux que ça tienne bien. Bref, je vais me reprogrammer une séance shopping en boutique à la recherche de ma paire idéale car je sais qu’elle doit bien exister quelque part !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes premiers pas en couture

J’ai toujours été fascinée par les personnes qui savent coudre…Je trouve ça incroyable tout ce que l’on peut créer avec du tissu et des accessoires.  Avec mes deux mains gauches et sachant à peine coudre un bouton, c’était un peu un défi que je me lançais lorsque j’ai acheté ma MAC (Machine à coudre) il y a 2 ans.

J’étais enceinte et j’étais à fond dans la motivation pour coudre tout plein de choses pour le bébé (lingettes lavables, housse de matelas à langer, turbulette, guirlande de fanions…) (Ah.Ah.Ah) Evidemment il est né, j’avais toujours rien fait. Non pas que j’avais pas touché à ma machine non, j’avais pris un cours de couture de 2 heures et une semaine après j’avais déjà oublié ce que j’avais appris (Syndrome du Neurone Unique toussa…). Bordel, c’est quoi encore ta lubie Caro??!!??? Je me suis donc saoulée tout seule à arriver à rien, et j’ai donc mis ma machine de côté pendant 1 an.

Début 2019. Re motivation à fond, je ressors la MAC (150 balles tout de même la bête, va bien falloir l’amortir à un moment) et le 06 d’une nana couturière rencontrée dans une soirée. Après 2 heures de cours, je suis rentrée à la maison, j’étais au taquet. J’ai commencé par faire des lingettes lavables et puis au fur et à mesure j’ai enchaîné sur des jupes, des paniers vide-poches, protège carnet de santé, serviettes de tables etc . Je me suis même inscrite sur un groupe de couture sur FB, je passe des heures sur les tutos youtube, j’ai une montagne de tissus et de projets et je kiffe tellement ça que je préfère traîner chez Mondial Tissus plutôt que chez Bonobo!

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !