Retrouver son corps après une 4ème grossesse

Des cuisses qui se touchent, un ventre tout mou, de la cellulite et des bourrelets… 3 mois après avoir accouché je me trouve dégueulasse ! En plus j’ai grave perdu des seins, et ça vraiment c’était pas obligé #TeamJaneBirkin. Bref, toi ce corps qui a porté la vie 4 fois, je te déteste. Alors oui j’entends que 3 mois c’est ‘rien’ , qu’il faut que je sois patiente, 9 mois de grossesse = 9 mois pour retrouver son corps après une grossesse, que mon corps se remettra plus difficilement que pour un premier enfant et blablabli et blablabla. Certes je sais tout ça mais pour moi ça ne va pas assez vite, j’ai envie de voir disparaître tous ces kilos en trop pour pouvoir me regarder dans une glace. Parce que oui j’ai vraiment du mal à accepter ce nouveau corps et ça ne m’avait pas fait ça pour les grossesses précédentes. Mal dans sa peau=mal dans sa tête= confiance en soi dans les choux. Là c’est simple j’ai l’impression que je ne maigrirais jamais, que je ressemblerais à ça toute ma vie, je me trouve tellement moche et grosse que j’ai envie de chialer! Je porte encore mes fut’s de grossesse, ça me déprime aussi de ne pas rentrer dans mes fringues.

Bon j’avoue que jusqu’à maintenant j’ai pas fait grand chose pour perdre mes kilos en trop. J’ai allaité 2 mois donc pas de régime et j’attendais la fin de ma rééducation du périnée pour faire un peu de sport. C’est fait depuis 15 jours, mais j’ai merdé car je voulais faire de la piscine mais je me suis faite tatouée donc pas de baignade pendant 1 mois. Bravo le veau! A cela s’ajoute la fatigue, un bébé  qui a chialé pendant 2 mois, un bébé glue, le moral à zéro et des fringales de chocolat, tout ça n’a pas aidé à la perte de poids non plus.

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand tu veux absolument accoucher plus tôt…

Ce n’est un secret pour personne, j’ai vécu une 4 ème grossesse affreuse. Dès que j’ai pissé sur le test de grossesse, j’avais qu’une envie c’était d’accoucher plus tôt déjà. Comme les 3 autres étaient sortis entre 2 et 3 semaines en avance, je ne voyais pas pourquoi ce ne serait pas le cas cette fois-ci. Je sais bien que c’est bébé qui décide quand il va pointer le bout de son cordon mais  j’avoue que je voulais l’aider un peu à trouver la sortie avant tellement, j’étais trop mal enceinte. J’ai su le 6 décembre que je serais déclenchée le 26 (à 39 sa) car bébé était gros. 16 jours de gagnés sur la date prévue d’accouchement  j’étais trop contente et soulagée mais si je pouvais gratter encore 4/5 jours, je n’étais pas contre. J’ai même demandé à mon gynéco si on pouvait déclencher plutôt le 21/22 avant Noël quoi, il m’a dit non, à 38 sa c’était trop tôt. J’ai eu beau lui dire ‘Oh ça va, on n’est pas à 4 jours près!!,  il a continué à dire non. Bon bah ok vas-y pour le 26…

Pour mes 3 premiers enfants je n’ai rien fait pour accoucher plus tôt, pour le Boubou c’est une sage femme qui m’a proposé un décollement des membranes quand je suis venue faire le dernier monitoring. Elle m’avait dit que je pourrais accoucher dans les 24 heures, alors évidemment j’ai dit oui. Ça a bien marché -ou bien c’était une totale coïncidence- j’ai accouché 12 heures après!

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Prendre l’avion enceinte

Je les attendais avec impatience ces vacances fin septembre car avec une moitié de grossesse bien pourrie, j’avais besoin de m’évader pour penser un peu à autre chose et retrouver le moral. Je suis en arrêt de travail depuis le premier mois et prendre une petite pause pour voyager même juste une semaine fait un bien fou.

Sans être enceinte j’angoisse vraiment quand je dois prendre l’avion. Des semaines avant déjà je me fais tous les scénarios les plus catastrophiques et je dors très mal, je me réveille angoissée en ne sachant plus où je suis. Je regarde les différents trucs et astuces pour diminuer son stress en avion, mais rien n’y fait je me vois mourir et je n’arrive pas à comprendre qu’un humain avec ses petites mains et des boutons devant lui puisse faire voler un engin pareil Et puis surtout on ne contrôle rien une fois dans les airs et avec la grossesse je me suis imaginée faire une crise d’angoisse, pleurer ou faire un malaise, j’avais un peu peur de mal réagir et que ce vol soit une catastrophe, je suis responsable d’un petit être qui grandit en moi quand même!

La veille de partir je suis donc allée chez le gynéco pour avoir son feu vert. Il m’a donné quelques conseils pour ces deux heures de vol: mettre des bas de contention pour éviter thrombose et varice, boire beaucoup et marcher dans l’avion pour faire circuler le sang (ah ah la blague, je ne lui ai pas dit que je ne marche pas dans l’avion car j’ai peur qu’il tombe en fait!!  hashtag débile!)

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bien-être au spa avec le massage future Maman

Fin août j’avais envie de me faire chouchouter alors j’ai regardé les différents spas en Bretagne pour voir si des soins du corps pour les femmes enceintes étaient proposés. J’ai constaté que tous ne le faisaient pas et c’est à l’hôtel Spa Le Roi Arthur  que j’ai trouvé mon bonheur: le soin douceur future Maman (112 euros) Pendant 1h30 j’allais me faire masser le dos et les jambes et profiter d’un soin du visage. J’avais quelques appréhensions quand même car je suffoque et j’angoisse très vite depuis que je suis enceinte et le fait de me retrouver 1h30 dans une pièce sans fenêtre n’était pas très rassurant pour moi. En plus il faisait chaud, je me voyais faire un malaise aussi! Super… Et si j’ai envie de faire pipi au milieu du soin? Bref, je me suis posée 1000 questions et puis je me suis raisonnée, hors de question de gâcher ce massage future maman, c’est un moment rien qu’à moi.

 

 

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mais que je déteste être enceinte!!

J’ai l’impression que dire que l’on n’aime pas être enceinte est devenu de moins en moins tabou depuis quelques années. Je ne me suis jamais cachée, à part pour mon premier enfant, j’ai toujours eu des grossesses assez merdiques! Aucun souci médical non , mais j’ai le droit à tous les désagréments possibles pendant ces 9 mois: les vomissements pendant 4 mois, la balance qui s’affole, les pieds qui gonflent, les nausées permanentes, l’essoufflement quand je ramasse un stylo, la cellulite à mort, le malaise, le rat crevé dans la bouche, les insomnies, le fatigue, la constipation, le pipi dans la culotte quand tu éternues, les remontées acides, les difficultés à respirer, le manque de fer, la fatigue, pisser 48 fois par jour, la grosse rigolade et dans la seconde qui suit la chialade, la sciatique, être assise trop  longtemps ça va pas, debout trop longtemps ça ne va pas non plus, et sur le dos c’est la suffocation assurée (je suis bien qu’allongée sur le côté mais socialement parlant c’est délicat). Je pourrais ajouter les vergetures, mais je ne sais pas par quel miracle j’ai été épargnée jusqu’à maintenant!

C’est beau la grossesse tiens! C’est une grosse arnaque ouais! J’envie tellement les futures mamans bien dans leur tête, en forme tout le long, qui continuent le sport, qui sont encore sveltes, souriantes et béates de bonheur. Je suis l’opposé, je me sens moche, grosse, bonne à rien, diminuée, gonflée de partout, envie de rien, envie de voir personne, je me sens  impotente, je ne me supporte pas en photo, je fuis les miroirs,  je n’aime pas l’image que je renvoie et j’ai juste envie de dormir et de me réveiller début janvier. Je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout épanouie. Une 4ème grossesse à bientôt 37 ans c’est dur, mon corps ne suis plus. Mon corps mais aussi ma tête. Ce mal-être prend le dessus, tout m’énerve, je veux retrouver mon rire, mon sourire, je n’arrive pas à trouver du positif dans tout ça, je subis ma grossesse et je n’ai qu’une envie c’est accoucher. Retrouver mon corps à moi, rien qu’à moi, ne plus être deux…

 

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les malaises pendant la grossesse

Les malaises sont fréquents pendant la grossesse car le volume et la circulation du sang sont modifiés. Hypoglycémie, chute de tension, fatigue… voilà les différentes causes qui peuvent être à l’origine d’un malaise en début de grossesse. Au second trimestre au rajoute à cela une compression de la veine cave inférieure (à droite derrière l’utérus) qui limite l’alimentation en oxygène.

Je n’avais jamais fait de malaise pour mes trois premiers enfants, c’est chose faite avec numéro 4 depuis ce wk. Après 30 min assise au soleil (chose que je n’avais pas vu depuis 15 jours!!) pendant un spectacle, j’ai commencé à me sentir mal après quelques minutes de marche. Assise à l’ombre j’ai récuperé un peu mais quand on est repartis je me suis mise à bailler énormément, j’avais très chaud, plus je marchais plus j’avais la tête qui tournait, les choses autour de moi étant un peu blanches (comme moi) et il y avait beaucoup de monde dans les rues, je me sentais un peu oppressée aussi. Dans ma tête ça faisait ‘est-ce que je vais m’évanouir?‘ ‘ Oh putain vite faut que je m’assois ”Est-ce qu-il va falloir appeler les pompiers? ‘ ‘Mais poussez-vous cons de gens‘ ‘Je vais tomber d’un coup  et me fracturer le crâne‘ ‘Oh non mes enfants vont me voir tomber dans les pommes‘ …

@source MagicMaman

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le 1er trimestre de grossesse, cet enfer

Je n’aime pas être enceinte, et je l’assume complètement. Je n’aime pas ça car les premiers mois sont un calvaire pour moi avec des nausées et des vomissements, et puis ensuite c’est la fatigue, les remontées acides, le corps déformé, les nuits hachées, le périnée qui lâche et la constipation (comment c’est trop bien la grossesse dis-donc…). J’envie les femmes qui sont heureuses, épanouies et qui savourent ces 9 mois, car ce n’est pas du tout mon cas. La seule chose que j’apprécie c’est que j’ai des seins!!

Pour cette 4 ème grossesse j’ai cru un moment que cela serait différent, que je ne serais pas malade étant donné que ce n’est pas le même papa. Et  non Caro, le problème il vient de toi. Je suis arrêtée depuis le premier mois de grossesse car je gerbe beaucoup et aucun médicament ou astuces ne marche chez moi. Je suis condamnée à gerber plusieurs fois par jour, à être nauséeuse toute la journée et à déprimer. J’ai essayé le Donormyl, très répandu au Canada et soi-disant super efficace. Le médoc qui te décalque complètement et que même t’as pas le droit de conduite car tu peux t’assoupir… J’étais donc bien somnolente mais en aucun cas il n’a agi sur les nausées et les vomissements. Vogalen pareil, l’homéopathie pareil, manger avant de se lever et bien pareil. Non vraiment je n’ai été qu’une loque qui a détesté sa vie pendant plusieurs semaines. J’avais envie de rien, tout me faisait chier, même allumer l’ordi je n’en avais plus envie, je ne voulais voir personne… Cette envie permanente de vomir m’a obsédée, je me suis privée de faire plein de choses tellement j’étais mal. Je n’avais qu’une envie c’était d’être allongée au fond de mon lit et de dormir pour ne pas vomir. Pratique avec trois nains à gérer une semaine sur deux.

 

Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Séraphine, une ligne de vêtements de grossesse et d’allaitement

Je l’ai dit plusieurs fois ici j’ai constaté une réelle évolution dans les vêtements de maternité entre ma 1er grossesse, qui date de 2005, et la dernière. En 7 ans il y a eu de réels progrès de faits, c’est beaucoup plus joli, les vêtements sont mieux taillés, le choix est plus vaste, les prix sont moins excessifs.

Je connaissais la marque Séraphine , notamment car les stars l’adorent, mais je n’avais jamais eu l’occasion de porter une pièce de leur collection. C’est maintenant chose faite car j’ai reçu à tester une tunique d’allaitement.

 

Séraphine vêtements de grossesse

 

Je l’ai choisie couleur beige, (j’avoue que c’est parce que je venais de m’acheter des chaussures de cette couleur!)  mais elle existe aussi en bleu et en noir. J’aime ce genre de pièce car on peut l’utiliser aussi bien pendant les 9 mois de la grossesse qu’après, pendant l’allaitement. Et je dirais même bien après encore car ce haut je le porterai volontiers même quand je n’allaiterai plus. Cette tunique possède un col bateau et j’aime beaucoup les manches 3/4 qui sont aussi de forme ‘chauve-souris’,  je suis à l’aise dedans, pas du tout serrée. Les boutons à pressions sur les épaules sont là pour faciliter l’allaitement. C’est une tunique qui couvre bien et camoufle le ventre post accouchement (bon ok elle camoufle aussi très très bien le ventre 10 mois après avoir accouché!).

 Séraphine Haut allaitement

 

Vêtement de grossesse Séraphine

 

J’ai feuilleté le catalogue Séraphine que j’ai reçu avec la tunique et je trouve les vêtements vraiment sympas, les prix ne sont pas excessifs même si évidemment ils sont un poil plus chers que ceux que l’on peut trouver dans les enseignes ‘classiques’. J’aime bien les jean’s qui m’ont l’air pas mal du tout, bien taillés et qui sont proposés en plusieurs couleurs.

Jeans Séraphine

pull de grossesse Séraphine

robe de grossesse Séraphine

Vêtement offert par la marque.

Rendez-vous sur Hellocoton !

‘Maman, est-ce qu’il a dégonflé ton ventre?’

Chouquette et Roloulou ont toujours été intrigués par mon gros ventre quand j’attendais BB3. Plusieurs fois ils m’ont demandé quand mon bidon redeviendrait comme avant, alors je leur expliquais qu’il fallait déjà  attendre que le bébé sorte et qu’ensuite il fallait du temps aussi pour que le ventre diminue. Dernièrement j’ai eu droit de la part de Chouquette ‘Maman, et là est-ce qu’il a dégonflé ton bidon?’, ‘(moi, en rentrant le ventre) Euh…bah euhh…oui…enfin il a bien dégonflé ma puce mais pas complétement,  tu sais ça prend du temps il faut encore attendre un peu avant qu’il redevienne  plat’…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On dit qu’il faut 9 mois pour faire un bébé et 9 mois pour retrouver son corps…BB3 a 10 mois et moi j’ai encore 7 kilos à perdre… Donc cette foutue phrase ne marche pas pour toutes les mamans. Naïvement j’ai cru que je pourrais perdre tous mes kilos de grossesse (+18) sans rien faire, enfin tout du moins en mangeant normalement et sans faire trop d’efforts. Mais non Bibi elle n’a plus 20 ans, Bibi elle croit encore au Père Noël en pensant qu’à 32 ans, et 3 enfants plus tard elle pourrait perdre ses kilos en trop d’un coup de baguette magique! J’ai cru aussi que l’allaitement m’aurait été bénéfique, que j’allais fondre , comme pour certaines femmes, mais non…. l’allaitement il a fait fondre mes nichons plutôt, je pourrais faire la doublure corps de Jane Birkin, et ce n’est évidemment pas à ce niveau là que je souhaitais perdre du volume.

Le soleil et les cui cui des oiseaux me rappellent que le printemps c’est bientôt, qu’on va pouvoir mettre ses gambettes et ses bras à l’air, et puis on enchainera sur l’été et là il faudra se dévoiler encore un peu plus à la plage par exemple. Lundi salade,  mardi laitue, mercredi iceberg, jeudi feuille de chêne, le tout arrosé de jus de citron, ce n’est pas pour moi ce genre de chose. Reprendre le sport? J’y ai pensé, j’aperçois tous les jours mon mini stepper, et tous les jours je me dis que bientôt je remontrai dessus…et puis j’oublie….Et si je commençais par arrêter les rochers Suchard ou les Haribo à 21h?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les cours de préparation à l’accouchement ce n’est pas pour moi

Il y a quelques années, en  bonne nullipare que j’étais,  j’ai tout fait bien comme il fallait pour tomber enceinte. J’ai pris ma température ( tous les matins, avant de poser le pied par terre) pour connaitre le moment le plus propice à la fécondation, j’ai lu avec attention’ J’attends un enfant’ et une fois enceinte j’ai  parcouru tous les forums de mamans  fait attention à ce que je mangeais, attention à ce que je respirais, attention à ce que je portais…. et puis tout naturellement je me suis inscrite pour faire les cours de préparation à l’accouchement.


Une préparation classique avec une sage femme libérale. Les premiers cours étaient théoriques (le sommeil de bébé, l’accouchement…) et se passaient en groupe, Chéri y assistait aussi et nous avons appris beaucoup de choses . Après chaque séance nous repartions avec nos photocopies que je lisais attentivement une fois rentrée à la maison. Ensuite, une fois par semaine jusqu’à l’accouchement, je pouvais assister avec 5 ou 6 futures mamans, à des cours ‘pratiques’ pour se concentrer sur la respiration et la relaxation. A la fin, nous étions allongées sur le sol, accompagnées d’un coussin de maternité, une musique douce dans l’air …. Le truc que je déteste, rester immobile, en essayant de se reposer alors que je sais éperdument que je n’y arriverai pas !

Pour Chouquette , nous avions changé de région et je savais que je ne ferai pas tous les cours, je voulais juste ceux qui expliquent la poussée et la respiration histoire de faire tout  correctement le jour J . J’ai eu deux cours, seule avec une sage femme dans son cabinet. Je n’en garde pas un souvenir mémorable en fait je ne me sentais pas très à l’aise sur mon ballon, à respirer, à contracter mon périnée….

Pour BB3 je n’ai fait aucun cours. Après 2 accouchements je n’en ai pas ressenti le besoin, j’avais envie d’y aller à l’arrache, de la jouer free style…après tout, j’avais déjà fait ça deux fois pas trop mal… J’ai lu les photocopies des cours de préparation que j’avais gardés et c’est tout.

Je pense que dès ma première grossesse je n’ai pas trouvé la préparation qui me convenait, les sages femmes étaient toutes adorables, dynamiques mais je ne me suis pas sentie très à l’aise. J’aurais peut être dû me renseigner sur d’autres méthodes susceptibles de me convenir un peu plus.


Classique? Yoga? Chant prénatal? Piscine?  Vous avez fait quelle préparation à l’accouchement?

Rendez-vous sur Hellocoton !