Séraphine, une ligne de vêtements de grossesse et d’allaitement

Je l’ai dit plusieurs fois ici j’ai constaté une réelle évolution dans les vêtements de maternité entre ma 1er grossesse, qui date de 2005, et la dernière. En 7 ans il y a eu de réels progrès de faits, c’est beaucoup plus joli, les vêtements sont mieux taillés, le choix est plus vaste, les prix sont moins excessifs.

Je connaissais la marque Séraphine , notamment car les stars l’adorent, mais je n’avais jamais eu l’occasion de porter une pièce de leur collection. C’est maintenant chose faite car j’ai reçu à tester une tunique d’allaitement.

 

Séraphine vêtements de grossesse

 

Je l’ai choisie couleur beige, (j’avoue que c’est parce que je venais de m’acheter des chaussures de cette couleur!)  mais elle existe aussi en bleu et en noir. J’aime ce genre de pièce car on peut l’utiliser aussi bien pendant les 9 mois de la grossesse qu’après, pendant l’allaitement. Et je dirais même bien après encore car ce haut je le porterai volontiers même quand je n’allaiterai plus. Cette tunique possède un col bateau et j’aime beaucoup les manches 3/4 qui sont aussi de forme ‘chauve-souris’,  je suis à l’aise dedans, pas du tout serrée. Les boutons à pressions sur les épaules sont là pour faciliter l’allaitement. C’est une tunique qui couvre bien et camoufle le ventre post accouchement (bon ok elle camoufle aussi très très bien le ventre 10 mois après avoir accouché!).

 Séraphine Haut allaitement

 

Vêtement de grossesse Séraphine

 

J’ai feuilleté le catalogue Séraphine que j’ai reçu avec la tunique et je trouve les vêtements vraiment sympas, les prix ne sont pas excessifs même si évidemment ils sont un poil plus chers que ceux que l’on peut trouver dans les enseignes ‘classiques’. J’aime bien les jean’s qui m’ont l’air pas mal du tout, bien taillés et qui sont proposés en plusieurs couleurs.

Jeans Séraphine

pull de grossesse Séraphine

robe de grossesse Séraphine

Vêtement offert par la marque.

Rendez-vous sur Hellocoton !

‘Maman, est-ce qu’il a dégonflé ton ventre?’

Chouquette et Roloulou ont toujours été intrigués par mon gros ventre quand j’attendais BB3. Plusieurs fois ils m’ont demandé quand mon bidon redeviendrait comme avant, alors je leur expliquais qu’il fallait déjà  attendre que le bébé sorte et qu’ensuite il fallait du temps aussi pour que le ventre diminue. Dernièrement j’ai eu droit de la part de Chouquette ‘Maman, et là est-ce qu’il a dégonflé ton bidon?’, ‘(moi, en rentrant le ventre) Euh…bah euhh…oui…enfin il a bien dégonflé ma puce mais pas complétement,  tu sais ça prend du temps il faut encore attendre un peu avant qu’il redevienne  plat’…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On dit qu’il faut 9 mois pour faire un bébé et 9 mois pour retrouver son corps…BB3 a 10 mois et moi j’ai encore 7 kilos à perdre… Donc cette foutue phrase ne marche pas pour toutes les mamans. Naïvement j’ai cru que je pourrais perdre tous mes kilos de grossesse (+18) sans rien faire, enfin tout du moins en mangeant normalement et sans faire trop d’efforts. Mais non Bibi elle n’a plus 20 ans, Bibi elle croit encore au Père Noël en pensant qu’à 32 ans, et 3 enfants plus tard elle pourrait perdre ses kilos en trop d’un coup de baguette magique! J’ai cru aussi que l’allaitement m’aurait été bénéfique, que j’allais fondre , comme pour certaines femmes, mais non…. l’allaitement il a fait fondre mes nichons plutôt, je pourrais faire la doublure corps de Jane Birkin, et ce n’est évidemment pas à ce niveau là que je souhaitais perdre du volume.

Le soleil et les cui cui des oiseaux me rappellent que le printemps c’est bientôt, qu’on va pouvoir mettre ses gambettes et ses bras à l’air, et puis on enchainera sur l’été et là il faudra se dévoiler encore un peu plus à la plage par exemple. Lundi salade,  mardi laitue, mercredi iceberg, jeudi feuille de chêne, le tout arrosé de jus de citron, ce n’est pas pour moi ce genre de chose. Reprendre le sport? J’y ai pensé, j’aperçois tous les jours mon mini stepper, et tous les jours je me dis que bientôt je remontrai dessus…et puis j’oublie….Et si je commençais par arrêter les rochers Suchard ou les Haribo à 21h?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les cours de préparation à l’accouchement ce n’est pas pour moi

Il y a quelques années, en  bonne nullipare que j’étais,  j’ai tout fait bien comme il fallait pour tomber enceinte. J’ai pris ma température ( tous les matins, avant de poser le pied par terre) pour connaitre le moment le plus propice à la fécondation, j’ai lu avec attention’ J’attends un enfant’ et une fois enceinte j’ai  parcouru tous les forums de mamans  fait attention à ce que je mangeais, attention à ce que je respirais, attention à ce que je portais…. et puis tout naturellement je me suis inscrite pour faire les cours de préparation à l’accouchement.


Une préparation classique avec une sage femme libérale. Les premiers cours étaient théoriques (le sommeil de bébé, l’accouchement…) et se passaient en groupe, Chéri y assistait aussi et nous avons appris beaucoup de choses . Après chaque séance nous repartions avec nos photocopies que je lisais attentivement une fois rentrée à la maison. Ensuite, une fois par semaine jusqu’à l’accouchement, je pouvais assister avec 5 ou 6 futures mamans, à des cours ‘pratiques’ pour se concentrer sur la respiration et la relaxation. A la fin, nous étions allongées sur le sol, accompagnées d’un coussin de maternité, une musique douce dans l’air …. Le truc que je déteste, rester immobile, en essayant de se reposer alors que je sais éperdument que je n’y arriverai pas !

Pour Chouquette , nous avions changé de région et je savais que je ne ferai pas tous les cours, je voulais juste ceux qui expliquent la poussée et la respiration histoire de faire tout  correctement le jour J . J’ai eu deux cours, seule avec une sage femme dans son cabinet. Je n’en garde pas un souvenir mémorable en fait je ne me sentais pas très à l’aise sur mon ballon, à respirer, à contracter mon périnée….

Pour BB3 je n’ai fait aucun cours. Après 2 accouchements je n’en ai pas ressenti le besoin, j’avais envie d’y aller à l’arrache, de la jouer free style…après tout, j’avais déjà fait ça deux fois pas trop mal… J’ai lu les photocopies des cours de préparation que j’avais gardés et c’est tout.

Je pense que dès ma première grossesse je n’ai pas trouvé la préparation qui me convenait, les sages femmes étaient toutes adorables, dynamiques mais je ne me suis pas sentie très à l’aise. J’aurais peut être dû me renseigner sur d’autres méthodes susceptibles de me convenir un peu plus.


Classique? Yoga? Chant prénatal? Piscine?  Vous avez fait quelle préparation à l’accouchement?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand on psychote avant même d’avoir fait un test de grossesse

‘J’ai les seins tendus, est ce que je suis enceinte?’, ‘J’ai des pertes abondantes, est ce que je suis enceinte?’ ‘J’ai mal au ventre, est ce que je suis enceinte?’ ‘J’ai envie de vomir, est ce que je suis enceinte?’. Bien avant de faire un test de grossesse, je suis sûre que vous vous êtes torturer l’esprit avec toutes ces questions. Et forcément vous avez passé des heures sur les forums en énumérant vos symptômes de grossesse et en essayant de trouver des futures mamans aussi excitées que vous.

Hiiiiiiiiii c’est le jour J, vous avez du pipi plein les doigts mais c’est pas grave le test de grossesse est positif. Vous retournez sur votre forum pour le raconter à vos copinautes et là, après une pluie de félicitations, la grande aventure commence.

Pour chaque grossesse j’ai dû faire 2 ou 3 tests à chaque fois. Les symptômes je les avais, mais je suis persuadée qu’il y a beaucoup de psychique là dedans. J’ai beaucoup imaginé, calculé, re-calculé pour savoir si j’avais du retard ou pas. Quelle déception quand je découvrais que non, je n’étais pas enceinte! Ou bien quand le test avait foiré! Et puis voilà, enfin le petit ‘+’ rose apparaît, l’aventure commence. Une grossesse idyllique pour Roloulou, une un peu moins pour Chouquette et une catastrophique pour BB3. Tout d’abord les premiers mois j’ai guetté la moindre goutte de sang qui pourrait faire penser à la fausse couche, j’ai angoissé jusqu’à la première échographie avec toutes ces questions en tête: ‘Et sil il n’y avait pas de rythme cardiaque? Et si il y avait une malformation? Une maladie? Un handicap? Je n’ai jamais été très sereine pendant mes grossesses car ces 9 mois ont quand même été une source d’angoisse, peur de le perdre, peur d’une mauvaise nouvelle, et puis quand on voit son bébé apparaître sur l’écran, toute cette angoisse s’envole.

Évidemment il y a de la joie pendant ces 9 mois, les premiers mouvements du bébé, le lien qui se créé entre le papa, la maman et le bébé, la préparation de la chambre, l’achat des premiers vêtements, le casse tête de la poussette…C’est une aventure tellement extraordinaire, mais pour moi je crois que c’est bon j’ai donné!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Expliquer la venue d’un petit frère ou d’une petite soeur avec un livre

Je suis tombée enceinte de Chouquette quand Roloulou avait 14 mois. Afin de lui expliquer les changements à  venir, j’avais acheté deux livres (qu’il a adoré et que nous avons lu des dizaines de fois d’ailleurs !) . Car les livres ça aide bien une maman comme moi qui ne savait pas trop comment lui annoncer, avec des mots simples les chamboulements à venir.

Zazie va avoir un petit frère, d’Isabelle Borne et de Mymi Doinet

Ce livre raconte avec des mots simples et de belles images l’annonce de la venue d’un bébé à la grande sœur, l’échographie, le choix du prénom, les travaux dans la future chambre, la mamie qui vient garder Zazie pendant que sa maman et son papa vont à  la maternité.  Puis la rencontre entre la grande sœur et le petit frère, pour fini avec des images de Zazie qui aide pour le bain, lui donne à manger … Ce livre est très bien fait, car il explique vraiment toutes les étapes de la grossesse et tous les changements à venir.


Et dedans il y a … de Jeanne Ashbé

Un petit livre plein de douceur et de jolies illustrations. Il est composé de 3 chapitres avec des fenêtres à ouvrir . Au début on se pose la question de savoir ce qu’il y a dans une valise, ou dans une pastèque. Puis qu’y a t il dans un doudou, une télé .Et enfin dans le ventre de la maman on trouve un tout petit bébé qui va grandir puis on va découvrir à la dernière page un enfant qui tient le bébé dans ses bras. Je pense qu’il est plus adapté pour un enfant de 2/3 ans, contrairement à Zazie va avoir un petit frère.

Vous avez utilisé des livres pour expliquer a l’ainé qu’il allait avoir un petit frère ou une petite sœur?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 grossesses, 3 bidons différents

Quand je suis tombée enceinte de Roloulou , j’étais jeune, mince, svelte et musclée. (Si si c’est vrai  vous allez voir la  photo un peu plus bas…) Ah c’était le bon vieux temps !  . Pendant des mois je me suis inquiétée et j’ai scruté mon ventre chaque jour qui lui, restait désespérant plat. Je n’étais pas enceinte aux yeux des autres alors que je n’avais qu’une envie: que le monde entier soit au courant.

Pour Chouquette j’étais déjà moins svelte et j’ai dû renchainer avec 3/4 kilos restés greffés depuis l’accouchement de Roloulou, mais chuut. ‘Tu verras, pour le second ton ventre va sortir très vite !’ Je dois dire que ça n’a pas loupé!

Pour BB3 c’ était waooouuuhh mais le bide il sort carrément avant de faire le test de grossesse quoi!  . Oui pour moi ça s’est passé ainsi  ! Je ne savais même pas que j’étais enceinte que je sentais déjà mon bidon gonfler. Plusieurs fois je l’ai regardé, sceptique, mais je mettais ça sur le compte des vacances, de la bonne bouffe et de l’apéro du soir, mais non bb3 était bien là depuis 10 jours…

Je vous laisse regarder ces quelques photos , prises a peu près au même stade, pour voir la différence à chaque grossesse.

Roloulou

4 mois

6 mois

7 mois

Chouquette

3.5 mois

6 mois

7 mois

BB3

3.5 mois

6 mois

7 mois


Vous aussi vous avez pris du ventre plus vite ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je n’aime pas être enceinte

‘Tu verras la grossesse c’est le plus beau moment de ta vie’…mon cul ouais, le plus beau moment ça a été quand les nains sont enfin sortis , pas avant! Parce que non, je n’aime pas être enceinte , et au bout de 3 grossesses, je suis assez bien placée pour dire que je ne suis pas faite pour ça.

Mademoiselle Caroline

* Manger/ Vomir/ S’allonger / Manger /  Vomir / S’allonger  pendant 5 mois

* Mettre tous ses espoirs dans le stick anti-nausées, l’homéopathie, les remèdes de grand-mères , l’acupuncture,  sans aucun résultats…

* 9 prises de sang et 9 pipis dans un flacon

* Fatigue physique mais surtout morale

* Un test de glucose qui m’a fait gerbé

* Avoir un rat crevé dans la bouche en guise d’haleine

* Mouiller son string à chaque éternuement

* Se priver de manger du jambon cru, de pâté, de sauciflard et de comté au lait cru

* Manger 3 jours de suite de la purée Mousline (si si…)

* Se réveiller deux fois par nuit pour aller pisser, en plus des 18 fois de la journée

* Avoir un fou rire et chialer aussitôt après pendant 10 minutes

* Les pesées mensuelles chez le gynéco qui te flinguent le moral

* Avoir du mal à faire une simple manœuvre en voiture à cause de ce gros bidon

* Ne plus pouvoir bouger à cause d’une sciatique

* Pousser des râles pour se lever ou se baisser

* Ne pas dormir car bébé a décidé de faire de la corde à sauter avec son cordon à 1h du matin

* Changer 10 fois de position avant de trouver la bonne , mais ça ne durera pas car bébé va sans doute avoir  le hoquet

* Les remontées acides

* Abandonner l’idée de s’épiler les jambes seules , je ne parle même pas du maillot

* La constipation

………

Non vraiment ce n’est pas la meilleure période de ma vie…

Évidemment sentir un petit être qui grandit en soi c’est magique, le voir apparaitre sur l’écran lors des échos c’est magnifique,  mais pour moi la grossesse reste globalement un très mauvais moment à passer. Mon gros bidon ne m’a pas manqué pour mes deux précédentes grossesses, je ne me suis pas sentie ‘vide’ , non j’avais tellement hâte que ça se termine que je n’ai jamais été  nostalgique de ces 9 mois.

 

Et pour vous un bonheur ou une corvée la grossesse?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enceinte, j’hydrate mon corps

Enceinte, ça nous gratte, ça tire et nous sommes toutes hantées par l’apparition des vergetures. Alors pendant mes deux grossesses, j’ai nourri mon body avec de l’huile d’amande douce . Chaque jour après la douche je m’enduisais et je massais je massais je massais ! Qu’est ce que j’ai pu en tacher des fringues avec cette huile ! Bon, ça a plutôt bien marché car zéro vergetures sur le bidon ! Pour BB3 je change un peu de méthode, j’ai toujours mes flacons d’huile d’amande douce mais j’alterne avec la gamme 9 mois de Mustela que m’a fait découvrir la fille qui fait des bulles.

Mustela 9 mois est la première ligne complète spécifiquement élaborée pour accompagner l’évolution de votre peau pendant la grossesse et en post-accouchement. Sans Paraben, sans phtalate,sans phénoxyéthanol, ils sont hypoallergeniques.

Le soin spécifique  buste, je n’en avais jamais utilisé avant! A appliquer matin et soir des seins jusqu’au cou, il garantit des boobs de malades, fermes et voluptueux même après l’accouchement. Comment ça vous me croyez pas? L’odeur est discrète, il est non gras et pénètre facilement. Pour les mamans qui allaitent, ce soin est compatible avec l’allaitement.

Je n’ai pas encore testé la crème Bien-être instantané jambes, je la garde pour la fin de ma grossesse quand j’aurais des poteaux en guise de jambes!

Hydratation extrême, je l’utilise après la douche , sur tout le corps. Il est aussi compatible avec l’allaitement. La texture est un peu plus épaisse donc pénètre un peu plus difficilement. Enfin il suffit de ne pas faire la même erreur que moi au début: ne pas en mettre une tonne et donc d’être bien blanche et collante pendant quelques minutes!

Les 2 derniers soins : Vergetures double action et Vergetures double action sans parfum , sont évidemment ceux qui se sont vidés le plus vite ( toujours cette obsession des vergetures sur le ventre ). A appliquer matin et soir en prévention et même quelques temps après l’accouchement.

Je suis donc satisfaite de cette gamme même si j’aurais aimé que l’odeur des soins soit un peu plus marquée.

Vous avez crémer  votre body pendant votre grossesse ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans les coulisses de la maternité de Port Royal [Qui m’accompagne?]

Quand on m’a proposé d’aller visiter une nouvelle maternité au cœur de Paris je n’ai pas hésité. Évidemment avec mon gros bidon  je me sens un peu concernée…dans 3 mois et demi c’est moi qui prendrais le chemin de la mat’. Et puis découvrir en exclusivité  une maternité soucieuse du lien Nouveau-Né/Maman j’adhère complétement.

‘ Fruit de dix années de réflexion de la part du Professeur Cabrol et de son équipe sur tous les aspects de la naissance, cette nouvelle maternité de Port Royal alliera toutes les compétences médicales liées à la prise en charge des femmes au sein d’un bâtiment neuf offrant un confort haut de gamme’

La maternité de Port Royal c’est 124 chambres, toutes individuelles, entièrement équipées pour permettre les soins quotidiens des nouveaux-nés sans les séparer de leur mère (salle de bain, table à langer, baignoire,…). Je me souviens que pour mes enfants, devoir traverser le couloir, jour et nuit pour accéder à la nurserie ça me plaisait moyen! J’avais donc mes produits avec moi et je les changeais sur mon lit ! ( chuuut). 

C’est aussi une maternité de type III adaptée à toutes les grossesses, normales, à risques ou pathologiques et un service de néonatologie et de réanimation néonatale. Port-Royal devient ainsi l’hôpital de toutes les femmes, de l’adolescence à la ménopause, avec une volonté forte de la part des équipes soignantes de permettre aux femmes de s’approprier l’établissement comme un lieu de vie autant qu’un lieu de soin, et de favoriser la rencontre mère-enfant au sein d’une maternité repensée, plus confortable, plus accueillante.’

L’ouverture au public est prévue pour le 15 février, avec la naissance du premier bébé annoncée ce jour.

Je suis donc impatiente de participer  à cette visite privée le 11 février,  en compagnie  du Professeur Cabrol, Chef de la Maternité, et ses équipes, ainsi que les architectes à l’origine du bâtiment Patrick Berger et Jacques Anziutti . Des journalistes et quelques blogueuses seront aussi présents. Mais ce n’est pas tout, vous pourrez peut-être vous y rendre aussi car j’ai l’opportunité d’emmener avec moi deux ou trois lectrices. Bien entendu il faudra faire garder les enfants et  habiter Paris ( ou pouvoir se  rendre facilement dans le 14ème de 10h30 à 13h) .  Le 11 février c’est un samedi, vérifiez bien que vous ne partez pas en week-end, que le petit dernier ne fête pas son anniversaire ce jour là, que vous n’avez pas aquagym, ou que vous n’allez pas déjeuner chez mémé) !

Si vous désirez m’accompagner vous me dites, assez rapidement, dans un mail feminelles@feminelles.com quelles sont vos motivations à visiter cette superbe maternité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le test de glucose…C’est pas bon!

Hier matin j’ai fait le test O’Sullivan. Un test qui consiste à mesurer le taux de glycémie et ainsi vérifier si la future maman fait du diabète gestationnel. 7h45 j’arrive au labo , à jeun,  la dame qui m’accueille m’annonce qu’elle me gardera 2 heures  pour faire les prises de sang nécessaires et mesurer les différents taux de glycémie.

Pour Chouquette, il y a 4 ans le test de glucose c’était des grains de sucre à peine dissouts, alors certes ce n’était pas terrible mais je n’en garde pas un souvenir désagréable.

J’entre dans la pièce pour faire la prise de sang  et je vois sur une tablette une solution de glucose liquide, de couleur orange. Tiens c’est nouveau ils ont changé le concept! Une partie est versée dans un gobelet, l’autre encore dans la bouteille. Je déguste, c’est vraiment pas génial mais bon il faut le faire… J’attaque ce qui reste dans la bouteille et je retourne dans la salle d’attente. D’ici une heure on m’appellera pour me faire à nouveau une prise de sang.

Je lis un peu, mais tout d’un coup je me sens mal, j’ai chaud, j’ai l’estomac en vrac…Je vais marcher un peu dehors….( Non non non je ne vais pas gerber quand même !??!! ) , je me retiens, je rentre , je m’assoies mais ça ne passe pas. Je me dirige vers les toilettes, manque de bol c’est occupé et l’autre d’en face est ouvert mais la femme de ménage est là….Oh pu***n je suis à deux doigts de lui dire qu’il est inutile de continuer à nettoyer les chiottes, quand la personne qui m’a fait boire ce truc infâme de glucose arrive.

– ‘Ça va?’

‘Nooonnn j’ai envie de vomir…’

Elle m’embarque à moitié en courant pour m’emmener dans d’autres toilettes..Et c’est ainsi que le glucose a fait le chemin inverse.

‘Vous savez vous n’êtes pas la seule à qui çà arrive! ‘ (Tu m’étonnes c’est tellement dégueulasse!). Elle me dit qu’il faut que j’appelle  mon gynéco pour savoir si on recommence ou pas (pitié non !), ou voir si  la prise de sang de glycémie à jeun suffit.

Coup de fil à la secrétaire du gynéco ‘ Bonjour  Madame, j’ai fait mon test de glucose ce matin mais ça ne s’est pas trop bien passé , j’ai tout vomi…’ Elle pouffe de rire (trop habituée à entendre le  même refrain sans doute) , elle me fait patienter et me réponds que finalement la prise de sang  à jeun suffira…. Ouf’ toute la journée j’ai été barbouillée avec cette connerie, le glucose m’a retourné le bide , j’ai eu ce goût dans la bouche pendant des heures !

Le test O’Sullivan ça vous rappelle des souvenirs?

Rendez-vous sur Hellocoton !