Quand son enfant est victime de violence à l’école

Vendredi après midi j’ai récupéré Roloulou à la fin de l’école avec une petite mine. Il me montre sa nuque et me demande ‘ Maman, est ce que j’ai une marque rouge?‘ ‘Euh non…’ et puis on s’en va vers la voiture car c’est toujours la cohue à la sortie d’école j’ai horreur de ça de rester parmi tout ce monde.

Dans la voiture je lui demande de m’expliquer ce qu’il s’est passé et il me répond que X. ‘a failli l’étrangler’. De battre mon cœur s’est arrêté….Un peu abasourdie sur le coup….ces mots sont si violents…je lui ai demandé de m’expliquer ce qu’il s’était vraiment passé.

Le midi pendant qu’ils se rangeaient , X. a fait tombé Roloulou deux fois, lui a tiré la capuche, a mis les mains sur le côté de son cou et à ce moment là la maitresse est intervenue. Ils sont allés tous les trois voir le directeur. A cet instant j’ai regretté de ne pas l’avoir su juste à la sortie de la classe pour en discuter avec la maitresse. Maintenant j’allais ruminer ça tout le week-end.

violence à l'école

J’avais la version de Roloulou, j’attendais maintenant celle de la maitresse. J’ai regardé dans le cahier de liaison au cas où elle aurait écrit un mot mais non, rien. Je n’avais qu’une envie à ce moment là c’était de demander une convocation avec les parents de X. ainsi que le directeur et la maitresse. Chéri lui n’était pas trop chaud alors on a écrit un mot dans le cahier de Roloulou sans évoquer cette éventuelle rencontre, juste en disant que nous étions surpris de ne pas avoir été tenu au courant de cette violente altercation. Pour moi les faits sont graves, hors de question de laisser passer ça.  Surtout que je ne suis pas du genre à chouiner vers la maitresse car mon fils s’est fait moqué, qu’on l’a poussé ou qu’il s’est fait chahuté.

Hier à la sortie d’école la maitresse m’a demandé de rester pour lui parler. Elle s’est tout d’abord excusée de ne pas nous avoir prévenus  de vive voix mais vendredi soir  elle a été accaparée par un parent d’élève (et puis moi je suis vite partie aussi faut dire). J’ai eu sa version, la même que Roloulou elle l’a vu en pleurs juste quand .X a enlevé sa main de son cou, et a ajouté que c’était surement une vengeance de .X car le matin même ils s’étaient chamaillés pour une histoire d’équipes de foot.  Elle m’a dit que Roloulou avait une petit marque sur le côté du cou (qui n’était plus là le vendredi quand je l’ai récupéré) et elle m’a demandé si on en avait vu d’autres. Moi je n’ai rien constaté, il a juste des marques aux genoux suite aux chutes.  Les parents de X. ont été informés de cet épisode de violence par un mot dans le cahier, mot qui a été signé donc ils ont bien pris connaissance de ce qu’il s’est passé. C’était ce que je voulais qu’ils soient bien au courant et qu’il y ait une trace. De retour à la maison , j’ai constaté que la maitresse avait pris soin de répondre à notre mot.

Je suis choquée par tant de violence entre enfants, bien sûr ce n’est pas nouveau, c’est impossible de mettre un surveillant derrière chaque enfant à la récré mais là quand même ça aurait pu être très grave. Je crois que c’est mieux comme ça que nous n’ayons pas eu d’entrevue avec les parents de X. Je ne suis pas certaine que j’aurais gardé mon calme en leur touchant deux mots sur leur manière d’éduquer leur môme.


Rendez-vous sur Hellocoton !

21 réflexions sur “Quand son enfant est victime de violence à l’école

  1. Niko dit :

    OMG !
    choqué par l’evenement qui est arrivé à rouloulou, et encore plus par le fait que la maitresse ne t’ai pas informée directement !
    la “violence” entre gamins a toujours existé, et perso je pense déjà bientôt à apprendre à pirate à se défendre, parce que ça aussi, ça lui pend au nez (il a l’avantage d’être assez grand donc j’espère pas trop vite quand même)

  2. working mum dit :

    j’ai connu un truc du genre moi même étant petite: on jouait à l’élastique on était complet et une fille m’a demandé la permission vu que c t mon élastique et j’ai dit qu’on était complet, elle m’a alors plaquée au mur pour m’étrangler et je me suis démerdé seule. je ne sais pas si j’étais choquée ou quoi mais je m’en souviens encore de cette fille et de son prénom…. c’est jamais un truc qui fait plaisir mais comme tu dis malheureusement c’est inévitable!!

  3. Littledaewoo dit :

    Le fils de ma meilleure amie s’est fait passer à tabac par un élève de 3 ème année de maternelle…
    A 2ans 1/2, il avait un cocard, et des bleus sur tout le corps.
    Comme toi personne ne l’a prévenue, elle a récupérer son petit à la garderie dans cet état. Elle a du l’emmener voir un médecin pour savoir si rien n’était casse car il pleurait énormément.
    Autant te dire qu’il ne voulait pas y retourner après ça.

  4. AmélieEpicétout dit :

    Comme toi, en cas de rencontre je ne suis pas sûre que j’aurai gardé mon calme, j’espère que les parents de X sont conscients de la gravité des actes de leur enfants et qu’ils en ont discuté avec lui, au moins.

  5. mamandoudouce dit :

    Ton article fait peur. Je crois que c’est la hantise de tout parent!
    J’espère que les parents de X lui en ont parlé pour lui expliquer et surtout pour que ça ne se renouvelle pas!

  6. Sandrine dit :

    Franchement ton article est assez choquant quand même, la maitresse se doit de parler de ses choses avec les parents et ne pas les banaliser !

    En tous cas j’espère que on roloulou va bien et qu’il ne gardera pas trop un mauvais souvenir de tout ça.

  7. Mademoiselle Farfalle dit :

    Ce matin en conduisant la miss à l’école, j’ai entendu la maitresse dire à une maman que son fils avait griffé assez fort un petit garçon sur tout le côté du visage et qu’il avait été puni. La maman était super gênée mais au moins elle va pouvoir en parler à son fils.
    La miss n’a jamais eu de problème de violence, je croise les doigts pour que ça continue…

  8. Maggiebzh dit :

    Ah tiens… Ca me rappelle, malheureusement, le jour où nous avons appris que le PtitMec était la proie d’un garçon de son école qui “s’amusait” à essayer de l’étrangler…
    En effet, ça nous a foutu un coup, d’autant plus que chez nous, la violence est inexistente… Les enfants ne se battent jamais entre eux..
    Bref, en gros, la consigne est : “Ne commence jamais une bagarre mais termine la toujours”.
    Quant aux parents de X, oui, je comprends qu’une rencontre en face à face t’aurait sans doute sortie de tes gonds.
    Magrande s’était faite crachée dessus par deux filles de sa classe, l’année dernière. L’instit’ avait mis un mot dans le cahier de liaison. L’une des filles a écrit un mot d’excuse à Magrande, sous l’impulsion de ses parents, j’imagine. L’autre, que dalle, nada, genre les parents n’en ont rien à secouer.
    Bref, j’espère que ton p’tit bonhomme n’a pas été trop affecté par cette histoire. Mais oui, ça fait super mal au ventre d’entendre que nos enfants ont été violentés…

  9. isa-monblogdemaman dit :

    Je ne sais pas si tu te souviens, mon fils avait vécu ça pendant des semaines et j’ai dû aller voir trois fois la directrice pour que cela cesse. Un cauchemar. Elle a très bien réagi cette maîtresse. Il ne faut parfois pas grand chose, juste de l’écoute et ne pas minimiser les faits.

  10. Trois Brindilles dit :

    Ca devient vraiment grave le niveau de violence dans les cours de récré, il y a un cap qui est en train d’être franchi et finalement ça devient “normal” de recourir à la violence.
    N. a eu une mésaventure de ce genre, la grande soeur de sa copine l’a violemment griffé (elle gardera une cicatrice).
    Le problème c’est que N. a du mal à savoir ce qui est grave et pas grave, on lui explique mais certaine fois, elle banalise, elle nous raconte des choses qui me font bondir mais qui finalement ne semble pas l’affecter.
    J’espère que ton loulou ne sera pas trop marqué.

  11. aggie dit :

    J’aurais ruminé tout le WE moi aussi. J’ai la trouille que mes enfants connaissent ça aussi. Par contre ta dernière phrase m’embête un peu, peut-être que ces parents éduquent leurs enfants avec de bonnes valeurs. Nous avons des amis qui ont un enfant violent et pourtant ils ne sont ni laxistes, ni violents eux-mêmes.

    (j’ai vu ton mail pour le lot. Je laisse passer encore quelques jours, et je les relance si tu n’as toujours rien reçu)

  12. Ker mary dit :

    la première année d’école mon fils est rentré tout les soirs en se plaignant de se faire taper par un gamin. J’ai fait remonter à ses maitresses et au directeur y a jamais eu de changement. Un jour j’ai même vu le gosse faire une prise de catch à mon fils par le cou. Autant te dire que ça a bien gueulé. Le souci c’est qu’il n’y a jamais eu de changement. Quand les gamins sont violent comme ça tu ne peux pas faire grand chose même en temps que parent (mon fils a eu un épisode où il tapaient ses copains j’ai jamais réussi à dire ou faire quoique ce soit pour qu’il arrête)

  13. Angélita dit :

    Perso, si cela se passe à nouveau, ce que je n’espère pas, demande une entrevue avec la maîtresse, le directeur et les parents. Qu’ils comprennent que vous êtes en droit de porter plainte

  14. Sophie-Mum dit :

    tu as bien fait d’en discuter avec la maitresse maisj ‘aurais pas tenu le week end
    ici plus grave a la sorit de lecole 4 gamins de lecole on tapé le grand 10 ans du coup là on a appelé l’école la directrice nous a rappeler vers 21h mais nous on est allés a la police pour savoir quoi faire car a 10 12 ans c’est grave. le lendemain rdv avec la maitresse et directrice meme version que le grand de 10 ans donc dépot de main courante a la police et les parents on été prevenu et la les enfnats son devenus gentil

  15. FrigideVerbale dit :

    Ma minimoi a été maltraité à l’école pendant plusieurs semaines. Ne voyant pas le corps enseignant touché par ce problème (elle avait 5 ans), je me suis permise d’espionner les enfants à l’école. J’ai vu deux grands de 7 ans s’amuser à lui mettre des coups de pied dans le dos pour qu’elle tombe. Je n’ai pas resisté, en deux secondes j’ai sauté le grillage (impossible de me rappeler comment) j’ai chopé les gamins et j’ai choqué leur tete l’une contre l’autre (mauvais reflexe, je vous l’accorde mais, c’est mon bb). La maitresse n’a pas bougé. Lorsque les enfants m’ont indiqué qu’ils allaient prévenir leurs parents, je leurs ai dit que je les attendais avec impatience. Une semaine plus tard, une maman vient me voir et me dit “merci, ça lui a fait du bien, depuis il est beaucoup plus calme.” a moi de lui répondre “Je ne suis pas la pour éduquer vos enfants”. La violence n’est pas une solution, mais si on ne c’est pas ce que c’est, on ne se rend pas compte du mal que l’on peut faire. Comme me dit l’un des petits qui m’adore maintenant “Je protège les plus petits, par ce que des fois on voit pas qu’on est pas gentil”. J’espère que tu n’auras plus de problème, et te souhaite bon courage.

  16. maman est occupée dit :

    C’est le genre de truc qui m’angoisse bien, c’est pour ça que je questionne régulièrement les enfants sur la façon dont s’est déroulé leur journée d’école, histoire de détecter un éventuel problème.

  17. madamezazaofmars dit :

    J’ai déjà été des deux côtés de la barrière, de l’ agressé et de l’ agresseur.Et ça a été terrible pour moi dans les deux cas. Quand il a été méchant avec un de ses camarades, j’ai culpabilisé, je me suis demandée pourquoi, si c’ était de notre faute. Alors on a parlé parlé parlé avec lui pour qu’il comprenne. Et quand c’est lui qui s’est fait malmené, j’étais en colère et désarmée à la fois.
    La maitresse de ton fils a été réactive c’est bien. Mais c’est vrai qu’après ça on ne les laisse plus aller a l’école l’esprit tranquille

  18. lily dit :

    mon fils ce fut avec une corde a sauter, j’ai signaler la corde a été retirer de la récré. Dans l’histoire ce qui m’avait choquer c’est que la maitresse dise “on a deja eu le cas l’année derniere”!!! La boule au ventre quand je les emmene le matin quand je vois tout ce qui arrive.

  19. Caroline dit :

    @Niko oui il faut leur apprendre à se défendre, c’est la jungle la cours de récré!

    @working mum ça marque un épisode de violence comme ça!

    @Tom touts petits c’est vrai qu’ils ne se rendent pas compte de l’impact de leurs gestes!

    @Littledaewoo quelle horreur pauvre petit 2,5 ans nan mais oh 🙁

    @AmélieEpicétout je l’éspère.. Mais je ne suis pas convaincue car il a mis le feu à un arbre dans la cour cette semaine!

    @Mme Statler j’ai toujours eu peur que mes enfants à l’école deviennent l’enfant à qui il faut s’en prendre !

    @mamandoudouce j’éspère ça ne doit pas être évident non plus pour les parents!

    @Sandrine lui ça va et bien souvent je lui demande si il ne s’est pas fait embêter par le garçon en question!

    @Mademoiselle Farfalle oui c’est génant pour les parents de l’enfant fautif et extrémement stressant pour les parents de l’enfant victime

    @Maggiebzh et bé ^^ ! Oui ici aussi on est plutôt du genre ‘ne sois pas le premier à taper, mais le dernier!’

    @isa-monblogdemaman le signaler 3 fois quand même!!

    @Trois Brindilles à leur âge ils ne se rendent pas compte de la gravité de certains actes!

    @aggie j’ai quand même du mal à me dire que les parents n’y sont pour rien et que c’est entiérement la faute du gamin. Je ne connais pas leur vie, leur situation, leur méthode éducative mais j’ai appris cette semaine que le gosse avait mis le feu à un arbre à la récré! Moi en tant que parent j’ai un enfant comme ça, je consulte au plus vite pour essayer d’arrêter les dégats!

    @Ker mary n’ayant pas eu d’enfant violent j’ai peut être tendance à dire trop facilement qu’on peut vite arrêter le problème!

    @Angélita j’espère que cela ne se reproduira pas, mais c’est exactement ce que je ferai dans ce cas-là!

    @Sophie-Mum devoir en arriver là pour que ça se calme c’est tellement désolant!

    @FrigideVerbale quelle histoire ! Mais au moins ça a fonctionné!

    @maman est occupée tout à fait et ne pas se contenter de leur réponse, insister un peu permet aussi de découvrir des choses !

    @madamezazaofmars presqu’à chaque sortie d’école je lui demande ‘Alors, il t’as pas embêté ??’!

    @lily hallucinant!

    @UneMamanBlogueuse beaucoup ne se rendent pas compte des conséquences malheureusement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe without commenting