Le Co-dodo

Le Co-dodo….ahhhh en voilà un bon gros sujet qui fait parler! Un peu comme l’allaitement, la tétine, la fessée et j’en passe.

‘Mais tu n’as pas peur de l’étouffer?’ Non, l’enfant étant au dessus de la couette dans une gigoteuse, je ne vois pas comment je peux l’écraser. A moins d’être à 3 grammes ou complétement camée, une maman instinctivement ne va pas écraser son bébé.’

‘Mais si l’enfant est dans votre lit comment vous faites pour euh , enfin pour tu vois quoi…?’ ‘Honnêtement les 1ers mois tu penses à autre chose qu’à t’envoyer en l’air, et puis le lit n’est pas l’unique lieu pour faire des galipettes’.

‘Tu vas en faire un capricieux, jamais de la vie il ne voudra redormir dans son lit’ ‘ Et bien quand la transition se fait en douceur, sans cri, sans stress il n’y a pas de souci et puis bien souvent c’est l’enfant, qui de lui même va manifester son désir de retrouver son propre lit’.

Chez nous, le Co-dodo est venu naturellement, enceinte je ne me suis pas dit  ‘oui je vais dormir avec mon bébé ‘ . Bien au contraire, je me souviens lors d’une séance de préparation à l’accouchement, la Sage Femme  nous avait demandé où dormirait bébé au retour de la maternité, pour nous c’était une évidence nous lui avions répondu : ‘ Dans sa chambre ‘.

Mais voilà tout ne s’est pas passé comme nous l’avions imaginé…

Dès la maternité  j’ai eu ce besoin d’avoir mon fils dans les bras, de le sentir, de le couver, de le protéger. Je l’allaitais et le sentir dormir tout contre moi après la tétée c’était magique, en fait je ne voulais pas plus que ça le remettre dans son petit berceau tout simplement. Il était bien, je l’étais aussi. Même la nuit je l’avais avec moi , je le calais bien comme il faut et on s’endormait. Je me souviens qu’une Sage Femme était passée dans la chambre un midi et Roloulou était encore dans mon lit , elle m’avait dit ‘Oh là là il est souvent dans votre lit ce bébé’ , et moi en prenant un air étonné ‘Oh noooon, pas tant que ça!’ . Si elle apprenait qu’en plus il dormait avec moi la nuit j’imagine même pas la remarque que je me serais prise!

De retour à la maison, naturellement j’ai dormi près de Roloulou, il tétait à moitié endormi, je n’avais pas à me lever , la tête dans le cul, le papa n’entendait rien, tout le monde était content, et surtout nous étions sereins car nous avions bien dormi. Au bout de quelques mois on la remit dans son lit et j’avoue que pour moi c’était pénible car je savais que je dormirais moins bien. Il se réveillait encore la nuit, donc je le remettais dans son lit après la tétée, je faisais les allers/retours , j’étais rincée, bien plus que les mois où il avait dormi avec nous.

Pour Chouquette, idem, à la maternité j’adorais la sentir près de moi et comme avec Roloulou je l’avais souvent dans le lit. A la maison elle dormait dans sa nacelle dans notre chambre, je dormais mal, ça me gonflait de me lever, je l’ai prise dans notre lit pour la nuit. Mais elle a fait ses nuit tôt à 2 mois et 3 semaines, donc elle a très peu dormi près de nous . Elle a vite voulu son indépendance la pisseuse la puce.

Aucun des 2 n’a fait de caprices ou de comédies  pour regagner son lit, la transition s’est faite tout simplement, mon fils a eu un peu plus de mal par contre mais avec un peu de patience nous y sommes arrivés. Il arrive encore qu’ils dorment avec nous, après un cauchemar ou quand ils sont malades, mais cela devient de plus en plus rare.

Le co-dodo, un sujet qui divise, mais l’important c’est de faire comme on le sent non ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

9 réflexions sur “Le Co-dodo

  1. maman@home dit :

    Bon alors moi j’avoue que ce n’est pas du tout mon truc, je ne suis pas autant dans la fusion. En rentrant de la maternité j’avais hâte qu’il intègre sa chambre pour pouvoir enfin me reposer… impossible de dormir avec lui et ses petits bruits inquiétants (à mes yeux) MAIS je suis complètement d’accord avec toi sur le fait qu’on nous foute la paix! Chacun fait comme bon lui semble… au feeling… et quand bien même il aurait du mal à intégrer sa chambre ce bébé et ben c’est le problème des parents donc de quoi les autres se mêlent il ?

  2. e-zabel dit :

    Bon, alors, moi c’est pas mon truc non plus, comme maman@home, je ne suis pas autant dans la fusion. Par contre, évidemment, je respecte les mamans qui le pratique, et j’imagine que ça a des aspects ultra pratique, sécurisant, et fusionnel. Mais moi, je veux dormir. Or, pour dormir, je dois être dans mon lit, dans la position que je veux, et sans personne (j’accepte juste mon homme). Bref, le très très peu de fois où les enfants viennent au petit matin dans notre lit, je n’arrive pas à me rendormir, c’est impossible.

  3. Femin'elles dit :

    @mama@home, @e-zabel , oui vous êtes tout le contraire de moi à ce niveau là, vous reposez pour vous c’est chacun dans son lit 😉

    @Didoune , oui le principal c’est de faire comme on le sent, et on l’a senti pas mal sur ce coup là 😉

  4. Martine-Mamy dit :

    Cet article est intéressant ,une génération nous sépare..mais je peux dire que pour mes enfants (papa de rouloulou en autre..) je me levais la nuit autant de fois de fois qu’ils avaient besoin de sécurité et d’amour,chacun fait comme il le sent..l’aboutissement est le même, plus ou moins vite acquit..avec les enfants tout n’est que patience,tout arrive!.

  5. Mom in the City dit :

    Débat très intéressant, et bien que je ne sois pas pour, je comprends à 200% celles qui y adhère. Et comme tu le dis, surtout, faire comme on le sens! Pour ma part, je l’ai jamais fais avec mon 2ème (résultat, il veut même pas venir se réfugier avec nous sous la couette le dimanche matin!) et je l’ai un tout petit peu accepté avec ma 2ème… et je dois reconnaître : quel bonheur de voir son bébé dormir à ses côtés!!!! Bon WE!

  6. Caroline dit :

    @ Martine-Mamy , voilà chaque parent faite comme il le sent et on final on arrive au même résultat, avec plus ou moins de mal

    @Mom in the City , oui c’est du bonheur de voir son bébé près de soi, et j’adorais les regarder dormir…

  7. Caroline dit :

    @Marchande de merveilles , voilà on peut totalement être contre et puis avec le temps changer d’avis et puis comme tu dis il faut faire ses choix en fonction de ses envies

  8. Carole dit :

    J’ai tout dit ici
    http://nipette.over-blog.com/article-14419104-6.html
    et deux ans plus tard, ça arrive encore que le matin (week end) on se rendorme toutes les deux ensemble et parfois je fais la sieste avec elle et ces moments sont privilégiés entre tous… oui c’est fusionnel mais c’est trop bon et puis je sais bien que ça ne va pas durer parce que déjà la sieste quand elle aura 5 ans, ça va être fini!

  9. Caroline dit :

    @Carole ,oh oui que c’est bon ces petits moments privilégiés, les petites siestes près de son enfant, j’adore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe without commenting