[Portrait de Maman] Julie

Oui je sais bien ce n’est pas lundi aujourd’hui, mais ça fait du bien de changer de temps en temps. Je vous laisse avec Julie, 24 ans, maman de 3 enfants. Julie a eu son 1er enfant à 16 ans.

Femin’elles : ‘Ta fille était attendue, comment et pourquoi à 15 ans on se dit ‘je veux être maman maintenant’ ?’

Julie: ‘Pourquoi vouloir un enfant si jeune? Parce que la vie ne m’a pas épargnée, mon papa est décédé quand j’avais 8 ans, je l’ai très mal vécu, ma mère a sombré dans l’alcool. Donc très vite j’ai ressenti le besoin de donner tout l’amour dont je manquais.’

Femin’elles: ‘Depuis combien de temps étiez-vous en couple quand vous avez décidez d’avoir un enfant?’

Julie: ‘Nous nous sommes rencontrés en mai 2001, on a beaucoup discuté, on est devenu amis jusqu’en juillet 2001 où nous nous sommes mis ensemble. J’avais déjà ce désir d’enfant, on en a parlé tout de suite.’

Femin’elles: ‘Comment as-tu découvert ta grossesse? Quelle a été la réaction du papa, de tes proches et de tes copines?’

Julie: ‘En faisant comme bon nombre de jeune femme, un test de grossesse. C’était le 1 mars 2002. Quand je l’ai annoncé au papa, il a eu un choc , il ne pensait pas que cela arriverait si vite. Mais passé le choc ( soit 30 secondes ), il était très très heureux, on était dans un parc pendant sa pause déjeuner. Ma mère quand je lui ai annoncé a aussi eu un choc, mais 3 minutes après elle m’a dit ‘De toute façon depuis l’âge de 10 ans tu disais que tu aurais un enfant à 16 ans, maintenant je serai derrière toi si tu as besoin de moi. Mes copines  n’ont pas compris ce choix de vie mais m’ont soutenue quand même. Ma belle mère  a eu beaucoup plus de mal à l’accepter, encore aujourd’hui 7 ans après.’

Femin’elles: ‘Est ce que ton entourage t’as soutenu?’

Julie: ‘Oui énormément, ma grand-mère était aux anges d’avoir son 1er arrière petit enfant, donc elle a voulu quasiment tout acheté. Ma mère était là  mais je ne lui ai jamais rien demandé. Ma belle mère a essayé de tout dirigé mais je ne l’ai pas laissé faire.’

Femin’elles: ‘Il y a t -il plus de risques durant la grossesse ou l’accouchement quand on est une très jeune maman?’

Julie: ‘Je ne pense pas qu’il y ait plus de risques à être maman jeune, mais j’ai eu une 1ere grossesse très difficile. J’ai été malade les 4 premiers mois. Il y avait des jours où je ne pouvais pas me lever tellement les nausées étaient énormes, et quand ca allait mieux de ce coté là,  j’ai commencé à avoir beaucoup de contractions, j’ai eu 3 hospitalisations, et j’ai accouché à 31 semaines et 3 jours d’une petite crevette de 1,660Kg et 40cm.’

Femin’elles: ‘ As-tu eu des remarques désobligeantes ?

Julie: ‘Bizarrement les gens ont toujours été respectueux de mon choix de vie, certes bien des personnes ne comprennent pas, mais personne n’a osé critiquer. J’ai par contre eu des gens qui m’ont pris pour la nounou ou la grande sœur, mais j’ai tout de suite remis les choses à leur place.’

Femin’elles: ‘Aujourd’hui tu as 2 autres enfants, vous rêviez d’une famille nombreuse depuis le début?’

Julie: ‘Non on ne savait pas combien on en aurait. Après ma 1ère grossesse difficile , nous n’étions pas pressés de remettre ca. Mon homme et moi étions très fusionnels avec notre fille, si bien que le papa ne voulait plus d’autre enfant. Puis un jour notre fille avait 4 ans, il m’a demandé un deuxième, moi je n’y avais pas vraiment songer encore mais je n’étais pas contre. On s’est lancé quelques temps après dans les essais bébé et notre fils a mis quasiment 1 an à s’accrocher. J’ai vécu une très belle 2ème grossesse ainsi qu’un bel accouchement, donc j’ai tout de suite eu envie d’un 3ème. Mon homme moins mais il n’était pas contre dans quelques années. Et notre petite dernière s’est invitée alors que mon 2ème n’avait que 9 mois.’


Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Subscribe without commenting