Détente et bien-être à la thalasso de Roscoff

Il y a des jours comme ça où un simple courrier dans ta boite mail te faire hurler de joie. C’est ce qu’il m’est arrivé quand m’a invitée pour passer un petit séjour bien-être à la thalasso de Roscoff. J’étais un peu au bout de ma vie à ce moment là avec une accumulation de galères, alors penser au fait que j’allais me faire chouchouter bientôt m’a fait énormément de bien. La thalasso de Roscoff est située en face de l’île de Batz avec une vue imprenable sur la baie. Je découvre alors un cadre idyllique, propice à la détente et au lâcher prise.

 

Thalasso Roscoff

20150424_094029

20150424_092732

20150424_094050

20150424_093951

A peine ai-je eu le temps de découvrir ma chambre à l’hôtel Thalasstonic*** que c’est déjà l’heure de mon premier soin, un gommage corps de 20 minutes à la fleur de Tiaré.

20150423_162640

20150423_165734

20150423_165748

Un soin agréable qui gratte, qui décape par moment, et qui garantit une peau toute douce de bébé à la fin. Un passage sous la douche pour enlever tout ça (le grain de gommage est coriace!!) et me voilà dans la piscine d’eau de mer en attendant mon second soin, un enveloppement Hydrosensoriel au thé vert.

20150423_182319

20150423_165025

L’espace aqua détente est composé de 2 piscines (piscine de natation et une piscine ludique avec geysers, cols de cygne, jets sous-marins) d’eau de mer chauffée à 31°, d’un jacuzzi, d’un hammam et d’un sauna. Dehors se trouve également un jacuzzi, avec cette vue sublime c’est très agréable d’y passer un moment.

 

20150424_092618

20150424_093229

20150424_092809

20150424_092550

20150424_113127

Allongée sur le dos sur un matelas gonflable recouvert de papier genre cellophane, je suis enduite sur tout le corps de boue au thé vert. Tel un nem on referme le papier cello sur moi et me voilà partie pour 20 minutes de pur bonheur. Le matelas descend dans la baignoire et je suis massée par des jets à l’intérieur de celui-ci. La sensation est top, je flotte, je vole, je crois que je vais dormir. Un pur moment de délice. Quoi? Déjà? Il faut sortir?? Mais non c’est trop bon, j’ai chaud en fait mais je suis super bien ici. Assurément le meilleur soin pendant mon séjour, je n’aime pas l’odeur du thé vert, mais je l’ai vite oubliée. En sortant de la cabine, je suis sur un nuage.

20150423_175006

Le soir nous avons dîné à l’Armor, le restaurant de la thalasso où les produits de la mer et les légumes frais sont à l’honneur. Alors moi qui ne mange rien qui vient de la mer justement, j’ai eu un peu peur sur le coup de ne rien pouvoir manger, et puis en fait sur le menu il y avait du paleron alors va pour le paleron!! (d’ailleurs on a appris ce soir là avec mon homme ce que c’était car on l’ignorait: c’est une partie du bœuf). Avis un peu mitigé sur plat principal justement, manque de saveur, d’assaisonnement et surtout la présentation pas terrible. Genre tiens je te balance ça à la louche, à l’arrache dans ton assiette un peu comme à la cantoche au collège. Mis à part ce petit truc qui nous a dérangé, le foie gras, les fromages ainsi que les vins étaient très bons, nous avons bien mangé.

 

20150424_090200

20150423_210236

20150423_212051

 

20150423_214527

Après une bonne nuit (le lit est grand et de super qualité!!) je suis prête à 9h15 pour un bain hydromassant aux cristaux de mer. Parfait pour se réveiller en douceur. Pendant 15 minutes je suis dans une baignoire et des jets puissants me massent tout le corps. Ça fait énormément de bien, je ne suis pas loin de m’endormir pour finir ma nuit, c’est un soin agréable en tout cas mais ça l’aurait été encore plus si l’eau avait été un peu plus chaude.

20150424_090610

Comme je savais que le petit déjeuner serait servi en chambre vers 10 heures trente, j’en ai profité pour faire quelques longueurs dans la piscine et une séance de hammam. Il n’y a pas grand monde à l’espace aqua détente ce matin c’est chouette. Je flâne aussi dans les allées de la thalasso, je monte, je descends les étages, je suis bien dans mon peignoir, je suis détendue, j’aime ma vie. Le séjour se termine par un peu de jacuzzi extérieur avec une vue imprenable sur la baie de Roscoff, que c’est agréable!!! Un immense merci à Thalasso pour cette escapade 2 jours/1 nuit.

20150424_101825

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et une chômeuse de plus! Une!!

Aux dernières nouvelles, la France comptait 3 509 800 chômeurs. Et bien depuis lundi elle en compte une de plus: moi. J’ai eu rendez-vous chez Pôle Emploi suite à ma rupture conventionnelle et comme je m’en doutais un peu il manque des pièces pour finaliser mon dossier!! Ça commence bien, de toute façon ça aurait été trop simple si tout se goupiller bien dès le début! Naïvement je pensais qu’ils avaient seulement besoin des bulletins de salaire des 12 mois précédent mon congé parental, ils feraient le calcul qui va bien et zou Caro elle sera indemnisée de tant! Et bah non, il faut que je fournisse en plus une attestation de mes indemnités journalières pendant ma grossesse et mes indemnités sécu de congé maternité. S’ajoute à cela une attestation de la caf avec les dates de début et fin de mon congé parental. Ah ok.

La personne avec qui j’étais en rendez-vous (très sympa d’ailleurs, même si des fois j’ai eu l’impression qu’il me prenait un peu pour une demeurée quand par exemple il m’a dit ‘vous voyez c’est là qu’il faut s’actualiser’ en pointant bien avec son stylo sur son écran ‘Je m’actualise’. Oui ça va t’es mignon, je suis allée à l’école je sais lire ou bien quand il m’a montré comment se servir de la dégrafeuse (j’avais pas enlevé les agrafes sur mes bulletins de salaire) ‘vous voyez, vous faites comme ceci et vous tirez’. Nan c’est pas vrai?!!!??? Il a de la chance que j’étais à deux à l’heure because terrassée par une  gastro dans la nuit, car si j’avais eu toutes mes facultés il se serait pris une petite réflexion)  m’a dit que les délais étaient assez courts pour valider les dossiers d’indemnisation, une dizaine de jours. Allons déposer un cierge pour qu’une fois le dossier ‘complet’ il ne manque pas finalement ci ou ça.

 

dossier pole emploi

Il m’a demandé l’emploi recherché, le type de contrat etc alors je lui ai dit que je voulais travailler toujours auprès d’enfants mais ne plus faire de la garde d’enfants à domicile. Que c’était finalement plus ce dont j’avais envie, je voulais travailler en structure: crèche, halte-garderie, école maternelle.

Il m’a dit que si j’avais besoin de conseils pour mon CV ou bien pour une éventuelle formation il faudrait que je contacte mon conseiller référent qui sera désigné dans la semaine. Ça a bien duré 3/4 d’heure cet entretien et il m’a dit que j’aurais un autre rendez-vous en août pour faire le point sur mes recherches d’emploi, les réponses aux offres, les candidatures spontanées etc.

Voilà, y’a plus qu’à mettre à jour mon CV, rédiger mes lettres de motivation, acheter 200 timbres et croiser les doigts pour que ma nouvelle vie de demandeur d’emploi ne dure pas trop longtemps!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Au secours, ma fille est bordélique!

Chouchoune est incapable de ranger sa chambre d’elle-même. Des jeux peuvent recouvrir entièrement le sol, elle est du genre à les pousser ou bien à passer par dessus. Il y a plus de deux ans, j’avais utilisé la méthode ‘je prends deux sacs poubelle et je mets tout dedans’ (c’est ici ) mais ça n’a même pas arrangé les choses. Je pensais qu’en grandissant elle aimerait avoir une jolie chambre bien rangée avec chaque chose à sa place, des vêtements bien pliés dans sa commode, un lit fait et des livres à leur place, dans la bibliothèque. Je me suis trompée, à 7 ans elle en a rien à carrer d’avoir sa chambre nikel. Et moi ça me met hors de moi de voir ça. Souvent je range, 2 jours après c’est Beyrouth. On range toutes les deux aussi, je lui explique où doivent aller les choses, qu’elle a des rangements, une penderie, une commode, que c’est plaisant d’avoir une vraie chambre de fille, mais non ça ne marche pas. J’en ai marre, je ne sais pas comment faire pour qu’elle range. La punir? Instaurer une fiche avec un système de points? La récompenser quand elle range bien de son initiative? Tout brûler?

20150317_110554

 

20150317_110800

Je ne demande pas que les chambres soient rangées tous les soirs, mais là sérieux elle abuse. Y’en a partout! Des feuilles, des stylos, des jouets, des tableaux accrochés au mur qui se retrouvent par terre ??!!??, des cartes, des doudous, des bijoux, des papiers froissés…. Ses fringues j’en même parle pas! Elle se change deux fois par jour, met ses fringues en boule par terre ou les remet dans son tiroir…. Dans son lit y’en a autant: doudou, veilleuse, stylo, des fringues au fond, une poupée… Elle me désespère! Récemment on a changé la disposition de sa chambre, j’ai retrouvé une montagne de fringues propres côtoyant les sales, de feuilles, de bouchons coincés entre le lit et le mur… J’ai pas fini de m’arracher les cheveux avec elle je crois!

20150317_111255

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Reprendre le travail après un congé parental de 3 ans

Dans moins d’un mois,  le 1er avril, je vais reprendre le boulot. Une éternité que je ne suis pas allée travailler étant donné que j’ai été arrêtée très tôt pour ma 3ème grossesse (enceinte d’1 mois) et que j’ai enchainé direct 3 années de congé parental. Je le dis clairement, je n’ai pas envie de reprendre. Enfin si des fois j’ai envie, et des fois je me demande si je vais pouvoir concilier ma vie de Maman, ma vie professionnelle et ma vie de femme. J’ai bossé quand j’avais deux enfants et que j’étais en couple, mais bosser en étant Maman solo et avec un enfant en plus, je n’ai jamais fait. L’avantage de la garde alternée c’est que je vais devoir gérer seulement une semaine sur deux l’école et mon boulot, la semaine où je ne  les ai pas sera beaucoup moins stressante. D’ailleurs j’ai repris contact avec la responsable des plannings qui m’a demandé comment je souhaiter bosser, je lui ai répondu que les semaines où j’avais mes enfants je voulais être présente pour les conduire à l’école, que je voulais être là à 16h15 aussi et que je ne  voulais pas travailler le mercredi. Par contre, les semaines où les nains étaient chez leur papa, elle pouvait me mettre des heures à bloc de 8h à 19h, samedi matin compris.

Reprise du travail

C’est une toute nouvelle organisation qui va commencer, et même si je flippe un peu je sais que c’est l’histoire de quelques semaines et qu’après ça va rouler. Il n’y a juste pas de place pour l’imprévu, comme aller chercher à l’école un nain malade,  pas de place non plus pour l’imprévu nommé varicelle par exemple (personne n’a un môme à me prêter dans les jours à venir pour la refiler au Boubou? Je demande). Je ne peux compter que sur moi ici, je ne peux pas me dire que c’est mon père, ma tante ou ma belle-mère qui va prendre le relai pendant que je suis au taf, pareil pour les vacances c’est centre de loisirs direct (la vache ça va me coûter une fortune quand j’y pense, heureusement que c’est seulement la moitié des vacances scolaires!).

Non vraiment je ne suis pas pressée de reprendre en fait, j’ai apprécié d’être là pour eux pendant ces trois dernières années, j’ai adoré les voir grandir, j’ai aimé prendre du temps avec eux, le 1er avril c’est demain et ça fait flipper un peu quand même de chambouler ce rythme que nous nous étions créé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ceci n’est pas une résolution…

10 ans que je n’ai pas fait de sport.

Je m’en souviens très bien, la dernière fois que j’ai chaussé des baskets, c’était quand je débutais ma 1ère grossesse. A cette époque j’étais inscrite en salle de sport depuis un bon moment, je faisais du vélo, du rameur, du stepper, un peu de cours collectifs, j’y allais 3 fois par semaine j’adorais ça. Quand j’ai appris que j’étais enceinte, j’ai arrêté. Et je ne m’y suis plus jamais remise. 1 enfant, 2, 3, le manque d’envie, de temps, personne pour les garder, le boulot etc je n’ai pas bougé mon boule pendant toutes ces années. Résultat j’ai encore 5 putain de kilos greffés et je sais que de reprendre une activité sportive m’aidera à les perdre. Rien que d’écrire le mot ‘sport’ je me marre mais j’ai quand même acheté des baskets il y a 15 jours… Oui, oui des baskets…. Je m’en suis servi une seule fois pour faire du tennis et depuis elles n’ont pas bougé, elles m’attendent. Mo Ti Va Tion.

Reprendre une activité sportive très bien, mais quoi?

Salle de sport: Je vais me renseigner car il y en a une chouette pas loin de la maison, ouverte 7 jours sur 7, de 6h à 23h. Une trentaine d’euros par mois il me semble. Maintenant que l’on est passé en garde alternée j’ai plus de temps pour moi, reste à savoir si je serais vraiment assidue les jours d’hiver où il fait tout moche, nuit à 17h est ce que j’aurais le courage de faire 10 bornes après le boulot pour bouger mon boule?

Courir: Ça se fait n’importe où, il y a de jolis coins par ici ça peut être agréable et ça ne coute pas un rond. Mais courir quoi! C’est chiant à mourir de courir non? Il fraudait que je trouve une copine peut-être pour m’y mettre….mais bon vu le niveau que j’ai c’est une mamie de 70 ans qu’il va me falloir pour m’accompagner! Et quand il fait tout moche, tout gris, qu’il fait froid, et qu’il flotte (je suis en Bretagne rappelez-vous…) est ce que je vais être motivée?

Faire du sport chez soi: Alors ça j’ai essayé, j’ai acheté un vélo d’ appartement, mini stepper, j’en ai fait les premières semaines et après j’ai arrêté. Faire du sport en ligne avec un coach c’est pareil je sais que je ne vais pas tenir, je vais vite abandonner je me connais.

RésolutionArrêter le chocolat ce serait bien de commencer par ça déjà…

La piscine: Ça m’est arrivé d’y aller pour nager 1 heure mais je me suis bien fait chier en fait! J’ai pensé à faire de l’aquabike, ça me plairait beaucoup, mais 7 euros la séance ils se touchent un peu!

Tennis, badminton: Ce sont des sports qui me plaisent. Roloulou fait du tennis depuis septembre dernier, pourquoi pas m’inscrire en loisirs avec les adultes. Reste à voir si cela sera compatible avec mes horaires de boulot!

Donc à ce jour je suis en pleine réflexion parce que j’ai envie de me bouger, de me muscler, de perdre du poids, de me sentir bien dans mon corps… Ce n’est pas une résolution de 2015 mais ça y ressemble!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

‘Maman, mais c’est quand que tu vas faire un vrai truc à manger?’

Je ne suis pas du tout une Maman qui cuisine. Enfin pas du tout j’exagère un peu, je fais des choses de temps en temps: des quiches, des gâteaux, des gratins, des pizzas, des trucs basiques quoi et que même des fois vu comme je suis douée, c’est dégueulasse! Mais ça me gonfle de faire à manger je n’ai pas envie, pas la passion, je n’y dégage aucun plaisir. Je n’ai pas les idées, je n’arrive pas à marier les saveurs, bref pour moi cuisiner c’est une corvée. Pas de plats mijotés ou marinés ici, Picard est mon ami et les conserves aussi sont souvent mes copines. Bien évidemment quand les enfants sont là j’essaye que ce soit équilibré un minimum, je cuisine comme un manche mais je suis responsable tout de même. Pourtant j’adore manger des bons petits plats (chez les autres), et d’ailleurs j’avais beaucoup aimé le cours de cuisine l’année dernière à la capitale, ça m’avait donné envie de m’y mettre sur le coup et puis pioooouuu…pioouuuu… voilà, voilà voilà quoi….

Les nains mangent à la cantine toute la semaine, comme ça je suis sûr qu’ils mangent bien, enfin mieux qu’à la maison déjà. Le soir j’essaye d’équilibrer mais ce n’est pas systématique. C’est même arrivé que je mette plein de choses sur la table, du salé, du sucré, biscuits apéro, carottes râpées, du pain, des fruits,  des chips, du chocolat, des barres de céréales, enfin rien de cuisiné quoi, et ils mangent ce qu’ils veulent dans la quantité qu’ils souhaitent  dans l’ordre qu’ils ont envie, j’appelle ça le ‘Ce soir on mange n’importe quoi‘. KFC est également mon ami quand j’ai la flemme d’ouvrir un paquet de riz.

 

Sablés

La semaine dernière, c’était pâtes au menu et comme d’habitude il y en avait pour 8. J’ai donc resservi le lendemain  soir et le sur-lendemain soir. Bon pas des pâtes au beurre hein, j’avais fait un effort quand même. La  première fois c’était sauce à je sais plus quoi et le reste c’était  sauce bolognaise (en bocal s’il vous plait).

‘Maman on mange quoi?’

‘Des pâtes’

‘Encoreeeuuuuuuuhh mais c’est quand que tu vas faire un vrai truc à manger?’

Ces mots sont sortis de la bouche de mon fils, de mon amour, la chair de ma chair, de celui qui m’a fait devenir Maman. J’ai souri, ou je l’ai puni je sais plus. Il aurait pu me dire aussi ‘Encoreeeuuuuuuuhh mais c’est quand que tu vas faire un truc BON à manger?’ . Une chose est sûre c’est que mes enfants ne diront pas de moi ‘Maman, elle cuisinait trop bien‘. J’aimerais pourtant savoir cuisiner, prendre du plaisir et leur faire plaisir,  mitonner de bons petits plats. Mais ce n’est pas mon truc. Et les seules  fois où j’innove et que c’est bon (si, si), et bien ils n’en veulent pas et c’est bibi qui en bouffe pendant 3 jours. Comme ce petit sauté de dinde aux oignons, courgettes, curry et crème de coco ou ce gratin de potiron aux châtaignes, ils n’en ont pas mangé. Comment voulez-vous que ça me motive après!  Des fois je regarde un peu sur les blogs de cuisine pour avoir des idées de menu, je m’y tiens deux jours et après ça me gonfle donc je reviens aux basiques.

(Cyril, si tu veux me faire partager ta passion, me faire découvrir du gourmanG, du croquanG , et que j’arrête de donner des raviolis à mes enfants, je t’attends en Bretagne.)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Maman à mi-temps

En janvier prochain nous allons changer de mode de garde pour les enfants, ce sera une semaine chez Maman, une autre chez Papa. Elle aura mis 18 mois à se mettre en place cette garde alternée car le Boubou n’avait qu’1 an au moment de la séparation, et il était inconcevable pour moi de me séparer de lui (et des 2 autres aussi d’ailleurs!) pendant une semaine entière. Et à 1 an, est ce vraiment une bonne chose de faire des allers retours entre la maison de Maman et celle de Papa? Je ne pense pas.

Roloulou a manifesté assez tôt son envie de passer autant de temps avec son papa qu’avec moi, et il est ravi que nous mettions en place la garde alternée. Chouchoune, a un peu de mal avec les séparations et ce sera sans doute elle la plus perturbée au début, mais je ne doute pas qu’elle s’y fera très vite. Quant au Boubou lui, il va devoir assimiler ce changement, et un  second: l’école. J’espère que ça ira pour lui.


Garde partagée

Janvier c’est demain. Et en ce moment j’y pense beaucoup… Je réalise que je ne serai plus qu’une Maman à mi-temps. Comme amputée de mon rôle. Est ce qu’on s’habitue à être une Maman à 50%?Je ne serai pas là pour eux comme je le voudrais. Pour l’école, les repas, les câlins, le dernier bisous du soir, les rires, les disputes, pour les réconforter, pour les regarder… N’assister qu’à la moitié de leur petite vie, ne pas être présente pour les progrès, les évolutions, les moments clés c’est dur pour mon petit cœur de Maman.

Je me pose plein de questions sur moi, sur eux… Est-ce que ce mode de garde conviendra à tout le monde? Seront-ils équilibrés?  Les élever à mi-temps est pour moi un vrai cas de conscience… J’espère qu’ils seront bien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Se séparer pour mieux les retrouver

Une semaine sur deux, les enfants vont chez leur papa du mardi soir au jeudi matin, puis du vendredi soir au lundi matin. Une organisation qui a été rapidement mise en place après la séparation et qui nous convient parfaitement pour l’instant. Je me souviens au début quand je les voyais partir en voiture, on se faisait un dernier coucou à travers les vitres, puis je franchissais la porte, les larmes aux yeux devant cette maison vide de toute vie…. ‘Je vais faire quoi sans eux?‘.  Et au fil du temps j’ai appris à organiser ces moments sans mes enfants. A booker sur mon agenda mes sorties les mardis et mercredis soir, les week-end également, des moments à moi, rien qu’à moi.

10702234_10204981627801236_7949889732520021864_n

Cet été pour la première fois nous nous sommes séparés pendant 2 semaines, 2 fois. Puis mi août je les ai eus 3 semaines de suite, chose qui n’était jamais arrivée depuis la séparation. 24h sur 24, aucun moment de répit, personne pour prendre le relai. Et j’ai bien ressenti que 3 semaines avec moi, 3 semaines sans leur papa, c’était long pour tout le monde. Moi la première je crois, ils m’ont achevée, ils n’ont rien écouté, n’ont pas obéi, je me suis fâchée, j’ai  crié je ne sais combien de fois! Je me suis imaginée supplier le centre de loisirs pour y mettre les deux plus grands, je n’avais même pas envie de faire d’effort pour leur faire plaisir tellement j’étais lassée, fatiguée, vidée et à bout de gérer ce quotidien seule avec eux… Ils ont bien senti que j’étais vulnérable et ils en ont bien profité je crois! Je me suis même demandée si je ne frôlais pas le burn out maternel, j’ai dit un soir au Boubou que j’avais besoin d’aller en maison de repos! Peuchère le pauvre pourquoi j’ai dit ça??!!?? Comme si il se rendait compte! Je suis une mère en carton des fois.

Oui j’ai compté les jours avant qu’ils repartent chez leur papa. Oui j’avais hâte qu’ils s’en aillent. Oui je n’attendais qu’une chose c’était d’être seule. Oui j’ai poussé un ouf de soulagement quand je les ai vus partir en voiture. Oui je culpabilise…

Mais  je sais maintenant qu’on a besoin de se séparer pour mieux se retrouver, pour apprécier davantage notre quotidien tous les quatre et pour qu’ils retrouvent une Maman plus calme, plus sereine, plus détendue et plus à l’écoute.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 jours…

Sans les regarder

Sans les toucher

Sans les sentir

Sans entendre ‘Maman’

16 jours  sans les câliner

Sans les embrasser

Sans les entendre rire, se chamailler, se détester

Sans le dernier bisou du soir

16 jours sans me glisser dans leur lit pour les réveiller le matin

Nains

Mais 16 jours  pour profiter du calme, pour sortir, pour voir les copines, pour vadrouiller ici et là, pour faire la fête…

16 jours à ne penser qu’à moi. (Faut bien tirer un peu de positif de tout ça non ? !! )

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Son inscription à l’école maternelle. Déjà…

En début de semaine j’ai reçu un courrier de la mairie pour inscrire bb3 à l’école maternelle… Je ne vais pas dire que j’ai été surprise ou que je suis tombée des nues, c’est faux, j’y pense depuis quelques temps déjà, mais j’ai quand même eu le bide noué, un petit pincement au cœur et des larmes qui ont coulées quand j’ai refermé l’enveloppe. L’entrée à l’école du ‘petit dernier’, c’est concret, on y arrive bientôt, c’est loin mais en même temps si près! Une rentrée sans doute en  janvier 2015, car je vais reprendre le chemin du boulot en mars, alors janvier je pense que c’est bien pour une adaptation en douceur en ne le mettant que le matin.

 

 

rentrée des classes

 

Ce courrier il m’a renvoyé 5 ans en arrière quand je suis allée inscrire Roloulou à la mairie pour son entrée à la maternelle. Je suis ressortie en larmes. Une grosse claque. Un choc émotionnel. Cette sensation de ne pas avoir vu les années passées, cette envie de vouloir arrêter le temps, que non en fait c’était pas possible, pas maintenant, pas mon bébé il est né hier, il n’allait pas rentrer à l’école, putain non pas déjà!! Bah si… Et ce courrier il a remué pas mal de choses également. Je me suis souvenue des heures que j’ai passées avec Chouquette et Roloulou quand je les accompagnais le matin, ces moments passés à l’intérieur de leur classe, à les regarder faire un dessin, à les voir jouer avec leurs copains, j’adorais ça m’immerger un petit peu dans leur vie d’écolier. Le dernier câlin, le dernier bisou qui s’éternise, les pleurs déchirants parfois quand je devais partir…Mais aussi les sorties scolaires que j’ai pu faire avec eux,  accompagner tous ces petits loups pour quelques heures, que ce soit pour un pique-nique à la plage, le carnaval ou un spectacle c’était génial!

La semaine prochaine je rassemblerai tous les justificatifs nécessaires, j’irai au service Enfance Jeunesse de la mairie, puis je prendrai rendez-vous avec la directrice de l’école. Dans quelques mois j’accompagnerai, sans doute émue, mon Boubou avec son petit sac sur le dos,  dans cette école maternelle aux couloirs lumineux et colorés. Je retrouverai les maitresses qui ont vu grandir mes deux grands enfants, je regarderai mon bébé si fier, s’asseoir sur une petite chaise, rouge, bleue, jaune ou verte, puis je lui ferai un dernier bisou, un gros câlin, et je franchirai la porte de la classe en me retournant discrètement pour m’assurer que tout va bien. Et c’est sans doute une boule dans la gorge que je franchirai le portail de l’école en pensant ‘déjà’….parce que quand même ça aura passé vite ces 3 années auprès de lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !